Communiqué de Presse

CIT’ergie : le label Energie Climat des communes et intercommunalités

Le label Cit’ergie soutient et encourage les collectivités

Les villes de Nantes et de Rennes ont reçu aujourd’hui le label Cit’ergie, dans le cadre des Assises de l’Energie, du Climat et de l’Air des collectivités territoriales qui se tiennent à Grenoble du 25 au 27 janvier.

La ville de Dijon et la communauté urbaine de Nice Côte d’Azur, au terme de leur processus, ont reçu la reconnaissance CAP Cit’ergie.

Ces distinctions récompensent l’engagement des collectivités en faveur de la maîtrise de l’énergie. Elles ont été remises aux élus des villes lauréates par Philippe Van de Maele, Président de l’ADEME, Daniel Guillotin, Président de la Commission Nationale du Label et Gérard Magnin, Délégué Général d’Energy Cities et représentant du Bureau de la Convention des Maires.

Cit’ergie, une méthodologie pour engager un Plan Climat-Energie Territorial (PCET)

Afin de répondre à l’objectif de réduction de 20 % des émissions de CO2 d’ici 2020, fixé par le Grenelle Environnement, le label Cit’ergie récompense pour quatre ans les collectivités s’engageant volontairement dans une politique énergie climat durable. Ce label leur permet, après un diagnostic de leur situation, de structurer leur démarche de maîtrise énergétique.

Portée par l’ADEME en partenariat avec des associations représentatives des collectivités, des intercommunalités et des régions, la démarche Cit’ergie s’adresse depuis 2009 à toutes les collectivités (communes et intercommunalités) qui conduisent ou projettent de conduire un Plan Énergie Climat Territorial, plan d’actions permettant aux collectivités d’améliorer leurs politiques climatiques et énergétiques en mobilisant l’ensemble des acteurs de leur territoire.

Quatre collectivités récompensées cette année

Engagées durant le deuxième semestre 2009 dans le processus Cit’ergie, Nantes et Rennes ont mis en œuvre, en moins d’un an, plus de 50 % des actions possibles au vu de leurs compétences. Dijon et la Communauté urbaine de Nice Côte d’Azur (NCA) s’engagent, quant à elles, à atteindre d’ici 2013 les objectifs fixés.

Ces quatre collectivités ont simultanément conduit une démarche Cit’ergie et un Plan Énergie Climat Territorial. Elles ont toutes également signé la Convention des Maires pour le climat, une initiative ambitieuse qui fixe des objectifs de réduction des émissions de CO2 supérieurs à ceux définis par l’Union Européenne.

Ces collectivités vont poursuivre la mise en œuvre d’actions concrètes telles que l’optimisation de la flotte de véhicules municipaux pour Nantes, qui compte déjà 37 % de véhicules « propres », ou la réalisation d’audits énergétiques sur le patrimoine municipal de Rennes pour définir la stratégie de rénovation de la commune.

Une démarche structurante permettant de répondre aux enjeux du Grenelle pour les collectivités

Une trentaine de collectivités sont actuellement engagées dans le processus Cit’ergie aux côtés des nouveaux lauréats et leur nombre ira croissant dans les prochaines années, puisque conformément à la loi Grenelle 2, les PCET deviennent obligatoires pour toutes les collectivités de 50 000 habitants et plus. « La réglementation prévoit environ 500 Plans Climat Energie Territoriaux obligés d’ici 012 » indique Jacques Ravaillault, Directeur Exécutif de l’Action Territoriale à l’ADEME. « Toutefois, précise-t-il, la démarche Cit’ergie est aussi le premier pas vers un PCET dans lequel l’ensemble des acteurs du territoire se mobilisent et s’engagent, ce que préconise l’ADEME. De plus, on peut aussi ajouter aux utilisatrices potentielles de la méthode Cit’ergie, les 120 démarches volontaristes manifestées par les collectivités ayant signé la Convention des Maires. Autre élément favorable : dès janvier 2012, un nouveau catalogue Cit’ergie entrera en vigueur au niveau européen qui intègrera la composante climat en lien avec les PCET et la Convention des Maires ».

On compte 6 collectivités françaises labellisées Cit’ergie :
Besançon, Echirolles, Montmélian, la Communauté d’agglomération Grenoble Alpes Métropole, et désormais, Nantes (283 300 habitants) et Rennes (206 655 habitants).

D’autres collectivités sont actuellement en cours de processus Cit’ergie : la ville et l’agglomération de Châtellerault, la Communauté urbaine de Niort et la ville et agglomération de Chalon-sur-Saône, Vire, Malaunay, Longueville-sur-Scie, Le Neubourg, Fontaine, Delle, Bourg-lès-Valence, la Communauté d’agglomération Seine Eure.