Communiqué de Presse

Les études de l’ADEME qui ont marqué l’année 2010

Vous trouverez ci-dessous une sélection des études de l’ADEME publiées en 2010, classées par thématique : bâtiment, changement climatique, consommation durable, écomobilité, énergie, déchets et recherche.

Bâtiment

> Résultats de l’Observatoire Permanent de l’amélioration Energétique du logement (OPEN)

Juin 2010

Créé en 2006 par l’ADEME, l’observatoire permanent de l’amélioration énergétique du logement (OPEN) suit l’évolution du marché de la rénovation thermique dans l’habitat. Les résultats démontrent que l’amélioration énergétique représente une part de plus en plus importante du marché des travaux d’entretien-rénovation (+ 10 points en 3 ans).

> Baromètre ADEME des ménages face à la maîtrise de l’énergie dans leurs logements  (PDF – 124 Ko)

Septembre 2010

Depuis 1980, ce baromètre rend compte des comportements des ménages vis-à-vis de la maîtrise de l’énergie dans leurs résidences principales et évalue l’impact des mesures incitatives sur l’amélioration énergétique de leurs logements. L’édition 2009 publiée en septembre 2010 montre que les dispositifs d’aides financières jouent un rôle déterminant dans le passage à l’acte (la TVA à 5,5 % est ainsi citée comme un outil très incitatif par 20 % des ménages ayant entrepris des travaux de rénovation énergétique).

Consommation durable

> Etude Achats responsables en entreprise (PDF – 1068 Ko)

Mai 2010

Cette étude lancée en 2009 identifie les besoins et les outils nécessaires aux entreprises afin de mettre en œuvre une démarche d’achats responsables. L’enquête révèle un niveau d’engagement déclaré important mais des difficultés dans le déploiement de pratiques d’achats durables. Les participants déplorent un manque réel de définitions, méthodologies, critères, indicateurs et outils d’analyse & suivi pour orienter les décisions des équipes achats. La majorité des répondants considèrent cependant que les critères environnementaux / sociaux prendront une importance croissante dans leur politique d’achats.

> Etude Attitudes et Comportements des Français en matière d’environnement

Juin 2010

A la demande de l’ADEME, le CREDOC a conduit une enquête sur les opinions des Français en matière d’environnement, en particulier, sur leur comportements et attitudes face aux déchets et aux emballages. Les résultats montrent qu’une majorité de consommateurs font aujourd’hui attention à choisir des produits ayant moins d’emballage afin de limiter la quantité de déchets issue de leur consommation. Ainsi, 52 % des Français font plus attention aux emballages des produits achetés et en tiennent davantage compte dans leurs choix, 55 % des interviewés s’attachent à trier systématiquement le verre, les piles, les emballages et les papiers journaux.

> Baromètre Opinion 2010 : Observatoire des pratiques et de l’opinion des Français (ADEME&VOUS :  Stratégie et études)

Septembre 2010

Chaque année, l’Observatoire dresse un bilan de l’opinion et de l’évolution des pratiques des ménages français à l’égard des questions environnementales et ce, plus particulièrement sur l’énergie.
En matière de comportement, la suppression de l’utilisation de radiateurs d’appoint ou le fait d’adopter des vêtements chauds deviennent des gestes plus fréquents et partagés. En 2009, 21 % des ménages possèdent des équipements utilisant les énergies renouvelables. Cette étude montre également que les aides financières représentent un levier déclencheur de l’investissement des ménages en matière d’économie d’énergie. Toutefois, les systèmes d’accompagnement à l’investissement des ménages, informatifs ou financiers, doivent encore s’adapter et évoluer en tenant compte d’autres paramètres que le pur raisonnement économique.

Écomobilité

> Étude sur le vélo libre-service

Septembre 2010

L’étude sur le vélo libre-service identifie les motivations et les freins des usagers et en observe la pratique. Les résultats indiquent que le vélo en libre-service est parfaitement intégré dans la vie quotidienne (à Lyon, ils permettent d’assurer 1/3 des déplacements en ville).

> Etude sur l’autopartage dans la sphère privée

Septembre 2010

Cette étude d’octobre 2009, la première du genre sur le sujet, présente un état des lieux des services d’autopartage en France et de leur usage par les particuliers. Les résultats indiquent que la filière se développe en France, la clientèle ayant augmenté de 57 % entre 2006 et 2008.

> Étude sur les services et usages de covoiturage en France

Septembre 2010

L’objectif de cette étude est de comprendre les conditions de « passage à l’acte »des particuliers et présenter les bonnes pratiques en la matière. Ses résultats montrent qu’il existe plus de 200 services de covoiturage en France, principalement utilisés pour des trajets courts domicile-travail.

Énergie

> Etude ADEME / MAAP sur la disponibilité bocagère

Avril 2010

L’ADEME et le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche (MAAP) ont lancé en 2009 deux études afin d’évaluer, en termes de quantité et de qualité, les gisements en biomasse ligneuse disponibles à l’horizon 2020. La synthèse des deux enquêtes démontre que dans les conditions techniques et économiques actuelles du marché, la ressource forestière peut contribuer à la production d’énergie à hauteur de 4 millions de tep et ains
i permettre d’atteindre les objectifs fixés pour 2020 au bois énergie.

> Étude de marché ADEME / GrDF sur la méthanisation et la valorisation du biogaz

Novembre 2010

Cette étude de marché dresse un état des lieux des installations de méthanisation et évalue les perspectives de développement de cette filière pour 2015 et 2020. Les résultats anticipent un équilibrage entre les installations de méthanisation et les installations de stockage pour la production de biogaz à l’horizon 2020.

> Baromètre Les Français & les Énergies renouvelables

Janvier 2011

Ce baromètre, réalisé depuis 2004 pour l’ADEME, a pour but d’approfondir la connaissance des comportements, pratiques, attitudes et attentes des Français à l’égard des énergies renouvelables et d’identifier freins et leviers. L’édition 2010 indique que 97 % des Français se disent favorables aux énergies renouvelables.

> Analyse du cycle de vie des biocarburants de 1ère génération

Avril 2010

Lancée en 2009, cette étude a été réalisée par BioIs sous l’égide d’un comité technique associant les professionnels des filières agricoles, des filières industrielles et des associations environnementales. Elle enrichit la connaissance scientifique sur l’impact des biocarburants sur le changement climatique (émissions des gaz à effet de serre) et l’efficacité énergétique (consommation des énergies non renouvelables).
Les biocarburants produits en France présentent, dans le cadre de la méthodologie retenue, sans tenir compte du carbone des sols, le bilan suivant : les gains nets en émission de gaz à effet de serre, par rapport à des carburants fossiles, sont de 60 à 70 % pour les biodiesels et de 50 à 65 % pour les bioéthanols. Par ailleurs, l’étude reste prudente sur la question du « changement d’affectation des sols » et préconise des travaux complémentaires afin de définir la méthodologie adéquate.

Déchets

> Le poids des facteurs économiques dans la réduction et le recyclage des déchets auprès des entreprises productrices de déchets

Juin 2010

L’ADEME a réalisé une enquête auprès de 1 006 entreprises afin de connaître leur perception du coût de leurs propres déchets. 53 % des entreprises connaissent le coût externe de gestion de ces déchets mais 90 % ignorent leur coût interne (coût de gestion interne + coût de production). Réduire les coûts est la première motivation des entreprises qui ont pris l’initiative d’agir sur leurs déchets.

> Étude du potentiel de recyclage de certains métaux rares

Juillet 2010

Une première partie de l’étude dresse un panorama général sur les gisements de métaux rares dans les déchets et sur l’état actuel de leur recyclage. La seconde partie présente 10 applications, leurs enjeux en termes de recyclage, le niveau de développement de la filière aux niveaux français et mondial, ainsi que l’état de la R&D. Les travaux doivent permettre de contribuer à orienter des actions futures de développement du recyclage de ces métaux rares.

> Les Français et le réemploi des produits usagés

Septembre 2010

L’ADEME a souhaité connaître la perception qu’ont les Français du « réemploi » des produits usagés. L’étude analyse leur comportement vis-à-vis de ces pratiques et son évolution depuis la première enquête réalisée en 2004. Les résultats confirment un intérêt des Français pour le réemploi. On note une proportion croissante de personnes estimant que le réemploi permet de réduire la quantité de déchets produits (95 %, + 2 points). 90 % des sondés pensent que ce mode de consommation a de l’avenir. Il est aussi considéré comme une aide à la réinsertion des personnes en difficulté (89 %, + 2 points)

> Marchés et emplois des activités liées aux déchets en France (ADEME&VOUS : Stratégie et études)

Juillet 2010

L’ADEME réalise annuellement depuis plus de 15 ans une étude de conjoncture sur les marchés privés des activités liées aux déchets. Les résultats de l’étude confrontés aux objectifs du Grenelle montrent un bilan d’étape contrasté. Certains objectifs 2012 semblent en voie d’être atteints (réduction de la production d’ordures ménagères et assimilées par habitant, recyclage des déchets non dangereux des entreprises…), voire d’ores et déjà acquis (taux de déchets ménagers et assimilés orientés vers le recyclage). Mais, la vigilance doit être de mise quant aux quantités incinérées et stockées qui sont encore loin de l’objectif global de baisse de 15 % par rapport à 2007. De même, des efforts seront nécessaires pour amener le taux de recyclage des déchets d’emballages ménagers à son objectif de 75 % en 2012.

Recherche

> Panorama des voies et filières CO2

Octobre 2010

Afin de mieux connaître les enjeux liés aux différents domaines d’utilisation du dioxyde de carbone et les atouts de la France dans ce secteur, l’ADEME a publié un état des lieux des voies de valorisation du CO2. L’enjeu principal consiste à faire de cette molécule une opportunité économique à travers de nouvelles applications, tout en s’assurant de son impact positif sur l’environnement. La valorisation du CO2 permettrait alors d’apporter des solutions de substitution aux produits issus de la pétrochimie, ouvrant ainsi l’opportunité de développer une chimie « verte » à partir de CO2.