Dossiers

La « seconde vie » des objets au coeur de la campagne nationale d’incitation à la réduction de nos déchets

Après une année placée sous le signe de la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’ADEME et le ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement promeuvent à travers leur campagne de communication sur la prévention des déchets, un nouveau geste simple pour aider tout un chacun à réduire ses déchets : offrir une « seconde vie » aux objets.
Cette « seconde vie » se décline de deux manières, le réemploi des objets
comme le troc, le don, la vente et l’achat d’occasion – « Au lieu de jeter, je  donne, je vends ! » – mais aussi la réparation de ces derniers – « Je fais réparer ce qui peut l’être ».
Si on note un intérêt croissant des Français pour le réemploi des biens de consommation, ce sont en tout cas près de 13 kg de déchets par an en moyenne que chacun d’eux peut ainsi éviter.

Les objectifs fixés par le Grenelle Environnement en termes de réduction des déchets sont très clairs : diminuer la production d’ordures ménagères et assimilées de 7 % par habitant en 5 ans, soit une diminution de 28 kg par an par personne d’ici 2013.

Pour y parvenir, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et le ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement mènent depuis 2009 une campagne nationale de mobilisation et d’incitation à l’action en faveur de la réduction des déchets avec comme mot d’ordre : « 390 kg de déchets par personne et par an, c’est beaucoup… et si on les réduisait ? ».

Dès le 14 novembre 2011, l’ADEME et le Ministère reprennent la parole pour sensibiliser tous les acteurs de la réduction des déchets que sont les consommateurs, les collectivités et les entreprises. Cette année, outre la réparation des objets, tout un volet de la campagne grand public est dédié au troc, au don, à la vente et l’achat d’occasion, des gestes qui permettent d’éviter de jeter près de 13 kg de déchets par an et par personne. Elle rappelle d’autre part que réduire sa production de déchets passe aussi notamment par le compost, la limitation des emballages, des impressions ou encore du gaspillage alimentaire.

La campagne a également pour objet d’inciter les professionnels à adopter les bonnes pratiques en matière de réduction des déchets et ce, en mettant notamment en avant de nombreuses initiatives efficaces : diminution de la consommation de papier, réduction des déchets dangereux, éco-conception…

Le réemploi des objets, un geste simple et aux bénéfices multiples

Donner, vendre un objet en bon état et dont on n’a plus l’usage, acheter d’occasion plutôt que neuf, c’est ce que l’on appelle le « réemploi ».
Le réemploi des objets présente trois intérêts majeurs :

  • la diminution des déchets à traiter ou à recycler, grâce à la « seconde vie » des objets ; en donnant ou en vendant, on peut ainsi réduire ses déchets de 13 kg par an et par personne,
  • l’accession à l’achat de biens/équipements à des prix compétitifs et donc abordables. Le nombre de consommateurs de biens ré-employés a été estimé en 2008 à 2,4 millions de personnes,
  • le développement de nouveaux emplois (souvent accessibles à une main d’œuvre en situation de réinsertion sociale peu ou pas qualifiée) ; l’activité de réemploi représentait ainsi en France en 2008 quelques 16 000 emplois (équivalent temps plein).

Intérêt pour les particuliers – les Français, pour diverses raisons, sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à adopter cette démarche (voir la rubrique « Je donne, je vends sur le site www.reduisonsnosdechets.fr) – intérêt économique, intérêt environnemental : le réemploi des objets se révèle ainsi bénéfique à bien des égards.

Aussi l’ADEME adresse-t-elle cette recommandation que tout le monde gagnera à mettre en pratique : « Au lieu de jeter, je donne, je vends des objets encore en bon état et dont je n’ai plus l’utilité et j’achète des biens d’occasion plutôt que du neuf ».

Sommaire du dossier de presse

  • Une campagne pluri media pour sensibiliser aux vertus et à la pratique du réemploi et de la réparation des objets
  • Le réemploi, mode d’emploi
  • Avec la réparation, prolongeons l’utilisation !
  • Le dispositif de la campagne
  • En savoir plus sur le réemploi