Article

Au bureau comme à la maison : nous pouvons réduire notre impact sur l’environnement

Au bureau comme à la maison, nous avons besoin de nous chauffer, de nous éclairer, de nous équiper (fournitures, mobilier, internet…).

Au bureau comme à la maison, nous pouvons appliquer les mêmes principes et comportements permettant de consommer moins d’énergie, de produire moins de gaz à effet de serre, de déchets, de polluants… et ainsi de prendre en compte la protection de l’environnement.

La vie de bureau, c’est le quotidien pour beaucoup d’entre nous : nous sommes environ 13 millions d’employés de bureau et administratifs en France, soit 46 % de la population active. Le bureau, c’est aussi plus de 175 millions de m2 de bâtiments, qui consomment 275 kWhEP / m2.an, dont 56 % pour le chauffage et 32 % pour les usages spécifiques de l’électricité. Avec un trajet moyen domicile-travail de 15 km, nous parcourons chaque année 6 600 km pour aller travailler, soit la distance Paris – New Dehli, ce qui provoque l’émission d’environ 1,4 tonnes de CO2 par personne. Ce secteur d’activité crée enfin une quantité de déchets imposante : pour prendre l’exemple des déchets papiers, les Français, au bureau, en produisent chaque année 900 000 tonnes.

Réfléchir et agir pour réduire les pressions sur l’environnement des activités de bureau est essentiel et potentiellement payant. En tant que cadres ou employés, nous avons le pouvoir d’être initiateurs, prescripteurs et bien sûr acteurs dans ce domaine, en prise directe avec notre vie de tous les jours au travail.

Deux guides proposent un état des lieux des questions qui se posent, mais surtout des pistes d’engagement et des exemples qui marchent !