Article

Diviser par 4 à 6 les besoins d’énergie de votre logement, c’est possible !

Le secteur du bâtiment consomme 43 % de l’énergie utilisée en France. Il est responsable de 22 % des émissions de CO2. La performance énergétique des logements français est nettement moins bonne que celle de la plupart des pays de l’Union européenne. La consommation moyenne (en énergie finale) des logements pour le chauffage y est de 138 kWh / m2 contre 110 kWh / m2 aux Pays-Bas dont le climat est pourtant plus rigoureux. L’ancienneté des logements est l’une des raisons de ce niveau de consommation. Les 2/3 des bâtiments datent d’avant 1975, alors qu’aucune réglementation thermique ne fixait d’obligations d’isolation ni de performance des équipements de chauffage.

Améliorer la performance énergétique d’un logement est intéressant à plus d’un titre : meilleur confort, augmentation de sa valeur patrimoniale, diminution de ses consommations d’énergie, de ses émissions de gaz à effet de serre et de ses rejets polluants… L’objectif des Pouvoirs publics est de réduire de 38 % la consommation d’énergie des bâtiments existants d’ici 2020.

Atteindre un niveau « basse consommation d’énergie » quand vous rénovez votre logement, c’est possible. Cela vous permet de diviser par 4 à 6 les besoins d’énergie du logement pour le chauffage. Au travers de ce guide, explorez les points à ne pas négliger et les solutions techniques envisageables pour atteindre ce niveau de performance dans votre maison !