Dossiers

Plastiques végétaux et plastiques biodégradables : ce que l’ADEME préconise

L’ADEME rappelle avant tout que la priorité reste de limiter la production et la consommation de produits à usage unique ou à courte durée de vie.

Concernant les plastiques végétaux, l’Agence recommande de fournir une information claire au consommateur, notamment sur l’origine et la « fin de vie » de ces matériaux mais aussi sur la proportion de matières renouvelables présentes.

Sur les plastiques biodégradables, l’ADEME souhaite que l’usage du terme « biodégradable », lorsqu’il ne concerne pas un emballage, soit accompagné de précisions sur l’étendue et le temps nécessaire à sa biodégradation complète. Elle rappelle enfin une évidence : l’appellation « biodégradable » ne peut en aucun cas être prétexte à l’abandon du plastique dans la nature.