Article

Vous pratiquez l’autopartage ? Qu’en pensez-vous ?

Depuis le 16 août, une vaste enquête nationale s’intéresse aux abonnés à un service d’autopartage.

L’objectif de France-Autopartage et du Cabinet 6 T est de mieux comprendre les freins et les leviers concernant l’usage de l’autopartage en s’appuyant sur l’avis de ceux qui le pratiquent régulièrement.

Qu’est ce que l’autopartage ?

Les services d’autopartage mettent à disposition des voitures pour une courte durée : 1 heure ou plus, 24 heures sur 24. Ils répondent à un vrai besoin car il faut savoir que 70 % des trajets effectués par ce moyen ne pourraient pas être faits autrement qu’en voiture (dans le cas d’une desserte incomplète via les transports publics par exemple). La cible est principalement urbaine car un accès facile à ces services – par les transports en commun , à pieds ou a vélo – est nécessaire.

Les atouts de l’autopartage

Les avantages de l’autopartage sont nombreux :

  • diminution du coût associé à la possession et à l’utilisation d’un véhicule,
  • réduction de nombre de véhicules en circulation et en stationnement,
  • réduction des consommations de carburants et des émissions de polluants.

Les utilisateurs diminuent progressivement le nombre de kilomètres parcourus en voiture. Bien que plusieurs conducteurs se partagent un même véhicule – une voiture partagée remplace entre quatre et huit voitures privées – le kilométrage moyen d’un véhicule partagé reste comparable à la moyenne nationale (12 500 km/an, contre 13 000 km/an pour un véhicule possédé par une seule personne). Une étude OSEO/ANVAR estime le gain annuel à 1,2 tonne de CO2 par usager, soit à peu près 60% de ce que l’on rejette par an en se déplaçant.