Article

Construire et rénover "basse consommation"

43% de l’énergie finale consommée en France et 25% des émissions nationales de CO2 émanent du secteur du bâtiment. On estime d’autre part à 3,4 millions le nombre de ménages en situation de précarité énergétique, c’est-à-dire consacrant plus de 10% de leurs ressources au paiement de leurs factures d’énergie. L’amélioration de la performance du logement est donc une prioritée mais demande un investissement en temps et en argent aux particuliers, collectivités, entreprises et bailleurs sociaux.

Aussi depuis 8 ans, l’ADEME a accompagné 2 Carte PREBAT 600 rénovations et constructions de bâtiments avec un niveau de performance « Basse consommation », c’est-à-dire une consommation ne dépassant pas 50kWh/m2/an.

Ces opérations, réalisées dans le cadre de PREBAT, la Plateforme de Recherche et d’Expérimentations sur l’Energie dans le Bâtiment, pilotées par l’ADEME, ont deux objectifs :

  • créer des bâtiments exemplaires dont collectivités, entreprises, particuliers, bailleurs sociaux peuvent s’inspirer pour généraliser les bâtiments basse consommation ;
  • démontrer que les moyens techniques et humains actuels permettent de construire et de rénover des bâtiments en basse consommation sans surcoût. 

Quelques chiffres clés

Pour rappel, la « shon « (surface hors oeuvre nette) est une mesure de superficie des planchers pour les projets de construction immobilière.

  • 65 % des opérations dans le neuf
  • 55% des opérations dans le secteur résidentiel
  • 2,4 millions de m2 shon (57% pour le résidentiel et 43% pour le tertiaire)
  • 850 opérations représentant 1 000 bâtiments livrés à juillet 2012
  • 49 opérations à énergie positive (ces réalisations produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment grâce à la production photovoltaïque)

Grâce à l’Observatoire du BBC, une base de données nationale recensant les opérations menées, toute personne souhaitant faire construire un bâtiment peut avoir facilement et gratuitement accès aux retours d’expériences PREBAT et faire un choix éclairé sur les méthodes ou techniques à employer. S’il n’existe pas de solution « clef en main » pour tous les bâtiments, l’ADEME donne en tout cas aux maîtres d’ouvrage les moyens de réaliser du sur-mesure efficace.

Bâtiments rénovés

  • Division par plus de 3 des consommations après réhabilitation
  • Division par 3 des déperditions énergétiques du bâtiment
  • Coût moyen des travaux pour des logements collectifs : 662€ HT/m2.shon
  • Coût moyen des travaux pour des bâtiments tertiaires : 1 149€ HT/m2.shon

Bâtiments neufs

  • Consommation moyenne pour les maisons individuelles et les logements collectifs : 49,5 kWh/m2.shon
  • Coût moyen de la construction de logements collectifs : 1 400€ HT/m2.shon
  • Coût moyen de la construction de bâtiments tertiaires : 1 750€ HT/m2.shon

L’Ademe propose un bilan complet des opérations et tendances observées sur un échantillon de plus de 2000 bâtiments, tous types confondus.