Article

Plans Climat : les solutions viennent des territoires

"C'est de la mobilisation à l'échelle du territoire que tout part, souvent à partir d'idées simples. Il y a un certain nombre de réflexes qu'il faut arriver à faire passer. Si on souhaite voir changer les choses, alors chacun doit se sentir responsable à son niveau." selon François Loos, Président de l'ADEME qui s'exprimait ainsi en ouverture du 2ème colloque national sur les Plans Climat Energie Territoriaux (PCET).

 

 

 

Aujourd’hui et depuis 2010, 460 PCET environ, en plus de ceux portés par les Régions et les Départements, sont en cours de réalisation, dont  60% sont portés par des territoires obligés (communes ou groupements de plus de 50 000 hab), et 40% par des territoires volontaires.

Mais après l’enthousiasme des phases de lancement (préfiguration et états de lieux, bilan GES, diagnostic de vulnérabilité, potentiels …), les étapes cruciales de mise en oeuvre sont plus difficiles.

La crise économique, la mauvaise santé financière des collectivités rendent difficile ce passage à l’acte. 

"Pour accompagner les territoires, j'ai voulu cette année que toutes les expertises de l'ADEME s'emploient à définir à quoi pourraient ressembler 2030 et 2050 si on veut atteindre le facteur 4, c'est-à-dire revenir d'ici 2050 aux émissions de CO2 de 1990. C'est une vision prospective que nous offrons. Dans l'habitat, dans les transports, en matière de consommation, ce sont autant de directions vers lesquelles on peut aller et l'ADEME travaille à faire sauter les verrous tant technologiques qu'organisationnels qui pourraient nous y empêcher." conclut François Loos.