Communiqué de Presse

Innovation : transformer en hydrogène l’électricité non utilisée

Logo GRHYDLa France s’est donné un objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie à horizon 2020. Or, l’éolien et le solaire produisent de l’électricité de façon intermittente à des moments où les consommateurs n’en ont pas forcément besoin.

Il est donc nécessaire  de trouver des moyens de stockage ou de valorisation de cette énergie.

Dans le cadre du programme des Investissements d’Avenir et suite au lancement de l’Appel à Manifestations d’Intérêt « hydrogène et piles à combustible » piloté par l’ADEME pour le compte de l’Etat, le projet GRHYD, mené par GDF SUEZ, propose de transformer en hydrogène cette électricité non utilisée. Injecter de l’hydrogène dans les réseaux  de  gaz naturel  permet d’ouvrir de nouvelles voies de valorisation dans l’ensemble des utilisations du gaz naturel (chauffage, eau chaude, carburant, etc.). Ce projet permettra ainsi d’apporter au système énergétique une solution de flexibilité couplant l’électricité et le gaz naturel à travers la production d’hydrogène, et de maximiser la part d’énergies renouvelables intégrées dans la consommation d’énergie française.