Article

Maîtrise de l’énergie et énergies renouvelables : marchés et emplois

Depuis 2008, l’ADEME dresse chaque année un état des lieux des marchés et des emplois relatifs aux principales activités liées à l’amélioration de l’efficacité énergétique et au développement des énergies renouvelables en France (étude confiée par l’ADEME à In Numeri).

L’étude s’intéresse aux travaux de rénovation dans les logements existants, à la diffusion des équipements domestiques énergétiquement performants, aux transports collectifs, aux ventes de véhicules particuliers de classe A et B (émissions inférieures à 120 gCO2/km) et aux équipements destinés à produire ou à utiliser des énergies renouvelables (EnR). Elle estime également les ventes d’énergie d’origine renouvelable, ainsi que les économies d’énergie engendrées par les différentes mesures engagées au cours de la période sous revue.

Une croissance qui s’essouffle mais qui reste positive

La période 2006-2009 avait été marquée par une forte croissance des marchés liés à l’amélioration énergétique et au développement des énergies renouvelables, 10 % en moyenne annuelle aux prix constants de l’année 2011. Entre 2009 et 2012, sous l’effet de la crise, qui a conduit d’une part à la réduction des financements publics et d’autre part à une diminution du pouvoir d’achat des ménages, la croissance des marchés s’est réduite à 3,2 % de croissance annuelle moyenne.

Une évolution de l’emploi qui pâtit de la baisse de la croissance des marchés intérieurs et d’une dégradation du solde extérieur des équipements

S&E évolution emploi

Les emplois directs liés aux marchés suivis avaient progressé de 9,4% en moyenne annuelle entre 2006 et 2009. Leur croissance moyenne n’est plus que de 2,9% par an entre 2009 et 2012. Stabilisés à environ 310000 emplois, ils ne progressent quasiment plus entre 2010 et 2012.

Certains secteurs tirent cependant  leur épingle du jeu

La croissance de l’emploi (+92500 sur la période 2006-2012) a surtout profité au BTP (+48000) et à la distribution (+17000), tandis que l’emploi dans les activités de fabrication diminuait sur 2009-2012. Ce bilan d’étape laisse malgré tout songeur quant à l’atteinte des objectifs nationaux pour d’autres secteurs d’activité…