Communiqué de Presse

Ecoprod : ça tourne !

La série TV « JO », produite par Lagardère Entertainment, avec Jean Reno est la première production française ayant mis systématiquement en oeuvre les recommandations d’Ecoprod afin de réduire son impact sur l’environnement. Dans le prolongement de cette action, elle a compensé ses émissions de gaz à effet de serre et peut aujourd’hui se présenter légitimement sur le marché international comme une série « neutre en carbone ».

Le nouveau film de Bruno Dumont, « Camille Claudel 1915 », avec Juliette Binoche, a entrepris sur son tournage une série d’actions de réduction sur plusieurs postes clés comme le transport, le catering ou encore la consommation d’énergie… ainsi qu’une sensibilisation générale des équipes à l’éco-production.

Logo EcoProdDerrière ces initiatives nouvelles dans le monde de la production TV et cinéma, il y a une démarche collective, la démarche Ecoprod lancée en 2009 par des acteurs de l’audiovisuel pour que ce secteur prenne désormais en compte son impact sur l’environnement. Cette démarche regroupe aujourd’hui 8 partenaires, notamment TF1 et France Télévisions ainsi que l’ADEME qui met à leur disposition son expertise et ses conseils.

Ecoprod lance aujourd’hui un grand chantier sur la gestion des déchets des activités de production et de post-production. Il s’agit notamment d’analyser les pratiques actuelles et de mettre en place dès 2013 les actions pour développer et structurer la gestion des déchets de l’audiovisuel.

De plus, Ecoprod proposera prochainement une nouvelle version de son Carbon’Clap® qui permettra :

  • de déterminer l’impact environnemental virtuelle à partir du devis de production
  • d’améliorer l’information et la sensibilisation des producteurs
  • d’établir le lien entre éco-production et performance
  • de constituer un outil d’aide à la décision pour les producteurs

L’enjeu est que la maîtrise des coûts d’une production et la réduction de son empreinte environnementale relèvent d’une seule et même démarche.