Article

Qualité de l’air : la recherche se mobilise

Couv La RechercheOn parle aujourd’hui plus volontiers de « qualité de l’air » que de « pollution atmosphérique». C’est le signe que les efforts entrepris depuis plus de deux décennies ont porté leurs fruits. La pollution régresse. La qualité de l’air s’améliore. Il reste encore beaucoup à faire, et la recherche joue ici un rôle crucial. Elle s’efforce de relever deux grands défis pour réduire les émissions : mieux déterminer leur source, mieux évaluer la situation de l’atmosphère. S’en ajoute depuis peu un troisième : comprendre les liens entre la qualité de l’air et le réchauffement climatique.

Découvrez le supplément du magazine La Recherche, rédigé en partenariat avec l’ADEME.