Article

Mesures de la performance des bâtiments basse consommation : premiers résultats

© Roland BourguetA l’occasion du Salon Be Positive (Be+) organisé à Lyon du 19 au 21 février, l’ADEME a communiqué les premiers résultats de campagnes de mesures de la performance énergétique de bâtiments neufs. Ils permettent de tirer quelques enseignements sur le fonctionnement énergétique réel des premiers Bâtiments Basse Consommation (BBC) sans toutefois prétendre afficher des résultats à valeur statistique.

Une cinquantaine de bâtiments sont actuellement en cours d'étude. Les résultats révèlent notamment que les techniques actuelles permettent d’atteindre de bonnes performances énergétiques sur tous les usages (hors usages privatifs de l’électricité).

Mais ces campagnes de mesures apportent surtout un éclairage sur les pistes d’améliorations techniques à tous les niveaux du montage d’une opération. 

Les bâtiments suivis par l’ADEME Rhône-Alpes montrent que les bilans énergétiques par usage sont sujets à des variations importantes. Par exemple sur l’usage du chauffage, à zone climatique équivalente, les écarts peuvent varier du simple au double. Cela peut s’expliquer par l’étanchéité à l’air réelle, par les apports internes (notamment les consommations électrodomestiques), par les niveaux de température intérieure, par les réglages des équipements de production de chaleur et de ventilation…

Mais au-delà de ces disparités, et c’est le plus important, les campagnes de mesures démontrent également qu’il est possible de faire beaucoup mieux.

Trois facteurs d'amélioration : 

  • la conception des installations, notamment par un meilleur dimensionnement des équipements de production de chaleur (chauffage, eau chaude sanitaire), la conception des schémas hydrauliques, la limitation des pertes de réseau, la conception des installations d’eau chaude sanitaire solaire qui peuvent avoir un fonctionnement inapproprié et empêcher des niveaux de performance élevés, ou encore la conception d’installation de ventilation double flux à faibles pertes de charges et à haut rendement…;
  • le réglages et entretien des équipements, en particulier par la limitation des températures de chauffage, le changement régulier des filtres de ventilation double flux et une utilisation des équipements en fonction des besoins…;
  • la mise en œuvre des équipements, en obtenant par exemple des installations de ventilation étanches à l’air. 

Ces retours d’expérience mettent enfin en évidence qu’un suivi énergétique est indispensable pour obtenir et maintenir un bon niveau de performance des bâtiments.