Article

Le vaste chantier de la rénovation thermique des bâtiments

Le bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie de tous les secteurs économiques français, avec 68,6 millions de tonnes d’équivalent pétrole (Mtep) en 2011, soit 43 % de l’énergie finale totale consommée dans l’Hexagone.

Chaque Français utilise donc en moyenne près de 1,1 tonne d’équivalent pétrole annuellement pour se chauffer. Une moyenne qui doit tenir compte de la typologie du parc immobilier résidentiel, constitué de 33 millions de logements (dont 27,7 millions de résidences principales) se répartissant en 18,6 millions de maisons individuelles et 14,4 millions d’appartements en collectif. Sur ces 33 millions d’habitations, 18,7 millions ont été construits avant 1975, c’est-à-dire avant l’apparition de la première réglementation thermique instaurée en 1974 après le premier choc pétrolier.

Créer des emplois, réduire le budget énergie des ménages et lutter contre la précarité énergétique

CouvAV-63Particulièrement ambitieux, le plan du gouvernement présenté en septembre 2012 prévoit la rénovation thermique de 500 000 logements par an.

Ce plan combine des aspects économiques, environnementaux et sociaux. Économique car il s’agit de booster l’emploi dans le secteur du bâtiment et de réduire la facture énergétique des Français confrontés à la hausse des prix du gaz et de l’électricité. Environnemental, car le bâtiment contribue à près du quart des émissions nationales de gaz à effet de serre. Social enfin, car ce plan doit permettre de lutter contre la précarité énergétique qui touche actuellement 4 millions de ménages en France. Le plan gouvernemental s’inscrit dans la continuité des actions déjà prises dans le domaine du bâtiment.

Le vaste chantier de la rénovation thermique, c’est à découvrir dans le dossier du dernier ADEME & Vous N°63.