Energie : l’ADEME et son homologue algérien renforcent leur coopération

Logo APRUEA l’occasion du salon Pollutec 2013 qui se tient à Oran (Algérie) du 27 au 30 mai, l’ADEME et l’Agence algérienne pour la Promotion et la Rationalisation de l’Utilisation de l’Energie (APRUE) signent aujourd’hui un 3ème accord de coopération.

Cet  accord privilégiera notamment – pour la période 2013-2016 – les actions dans les secteurs du bâtiment et de l’urbanisme et plus largement la limitation des gaz à effet de serre dans la conception des villes nouvelles ainsi que l’appui au développement d’indicateurs d’efficacité énergétique.

Le contexte

En Algérie, les hydrocarbures ont permis une croissance moyenne du PIB de 4% par an entre 2001 et 2007. Le marché algérien pourrait absorber en énergie primaire jusqu’à 61,5 Millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) en 2020 et 91,54 Mtep en 2030.

La stratégie nationale de maîtrise de l’énergie créée en 2003 prévoit un objectif d’économie d’énergie de 17% et de production d’énergie renouvelable de l’ordre de 15% pour l’électricité à l’horizon 2030. Cette stratégie se décline sous forme de programme triennal d’efficacité énergétique 2011-2013.

 L’APRUE est chargée de mettre en œuvre et de piloter le financement du Programme National de Maîtrise de l’Energie (PNME) qui comprend plusieurs projets dont la réhabilitation des bâtiments ou encore la diffusion des lampes basse-consommation. Ce programme pourrait permettre d’économiser près de 900 ktep et d’éviter près de 2Mt de CO2 sur la période 2011-2013.

L’Algérie s’est également donné un objectif de produire 15% de l’électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2025-2030 incluant le solaire pour 80% soit près de 8 000 MW installés.

La coopération ADEME – APRUE

L’APRUE est membre fondateur du réseau des agences méditerranéennes de maîtrise de l’énergie, MEDENER (association internationale sans but lucratif), créé en 1997. L’ADEME en assure actuellement la présidence.

L’ADEME a signé un premier accord de coopération de 3 ans avec l’APRUE, en mai 2003, renouvelé en décembre 2006.

Au-delà de l’accompagnement des programmes nationaux dans plusieurs secteurs comme le bâtiment ou les transports ou encore du renforcement des compétences de l’APRUE pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie, cette coopération était ces dernières années essentiellement axée sur des projets d’entreprises accompagnées par l’ADEME notamment dans le cadre d’évènement comme la participation aux salons Pollutec en Algerie.

Ainsi, plus d’une quinzaine d’éco-entreprises membres du Club Ademe International, développent aujourd’hui des projets en Algérie dans plusieurs secteurs : gestion des déchets (Burgeap, Ecodas…), qualité de l’air et risques industriels (Aria Technologies, Antea…), urbanisme durable (Certivea…) et eau (artelia group, l’eau pure international…).

La signature ce jour d’un 3ème accord de coopération privilégiera – pour la période 2013-2016 – les actions suivantes :

  • appui à la mise en œuvre du programme triennal d’efficacité énergétique 2011-2013 notamment dans le secteur du bâtiment représentant plus de 40% de la consommation finale par l’accompagnement d’opérations de construction de 600 logements neufs à « Haute performance énergétique »
  • mise en place d’indicateurs d’efficacité énergétique dans le cadre de l’effort d’élargissement mené par l’ADEME, de la base de données européennes ODYSSEE-MURE aux agences de la rive sud de la méditerranée (réseau MEDENER)
  • développement de modules et plateformes de formation dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables
  • contribution concertée, en lien avec MEDENER, à la promotion de la maîtrise de l’énergie dans la région de la méditerranée
  • partenariats entre entreprises françaises et algériennes par le biais du Club ADEME International