La Région de Dakar se dote du premier Plan Climat d’Afrique

Pcti-leclimatchangeetvousLe savoir-faire français en matière de développement durable des territoires s’exporte. En témoigne le lancement officiel, les 1er et 2 juillet derniers, du Plan Climat Territorial Intégré (PCTI) de la Région de Dakar, un projet de coopération décentralisée entre la Région Ile de France (représentée par l’Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (ARENE) et la capitale sénégalaise. Partenaire du projet à hauteur de 100 000 euros, l’ADEME met à disposition ses connaissances et ses experts pour accompagner un projet qui pourrait devenir une référence pour d’autres régions d’Afrique.

Le PCTI de la Région de Dakar est une première en Afrique de l’Ouest, qui permettra d’ouvrir la voie à d’autres plans climat sur le continent. Dans un territoire de 2,5 millions d’habitants, marqué par de forts enjeux énergétiques (dépendance aux importations d’énergies fossiles) et environnementaux (2e ville la plus polluée d’Afrique) qui caractérisent sa grande vulnérabilité, le PCTI veut fédérer tous les acteurs du territoire autour d’un développement plus durable, et déboucher sur un plan d’actions en 2014. Mené à l’échelle d’une région capitale, il mobilise les autorités nationales, qui pourraient s’en inspirer pour faire évoluer positivement leur réglementation.

L’engagement du PCTI de la Région de Dakar illustre également que la méthodologie des Plans Climat Energie Territoriaux (PCET), développée par l’ADEME, est devenue une référence au-delà de la France. L’enjeu, dans le cadre de cette coopération, consiste principalement à adapter cette méthodologie française aux spécificités africaines, en matière, par exemple, de bilans des émissions de gaz à effet de serre et de concertation.

Concrètement, l’ADEME accompagne l’ARENE sur le projet, tant sur les aspects méthodologiques que sur le contenu des actions, notamment en co-organisant des ateliers thématiques sur l’efficacité énergétique dans les bâtiments en pays chauds et sur la valorisation des déchets organiques. Un dispositif d’évaluation permettra de tirer les leçons de la démarche, afin que l’expérience et la méthode intéressent par la suite d’autres acteurs africains.

Le lancement officiel du PCTI a ainsi été l’occasion de dresser le profil Climat de la Région de Dakar à partir d’un bilan des émissions de gaz à effet de serre et d’un étude qui montrent la grande vulnérabilité de ce territoire face au changement climatique.

Plusieurs initiatives sont aujourd’hui valorisées dans le cadre du PCTI, notamment sur :

  • le développement de petites éoliennes, adaptées aux vents locaux, pour le pompage d’eau et l’irrigation des cultures maraîchères,
  • la mise en place d’un éclairage public performant à partir d’énergie solaire dans le principal parc de Dakar,
  • la gestion de l’énergie et l’eau de l’ensemble des lycées de la région de Dakar, en vue de leur réhabilitation.

Le PCTI de la Région de Dakar, par sa dimension innovante, constitue un laboratoire pour les Plans à venir en Afrique. Ce PCTI vient compléter d’autres réalisations internationales auxquelles l’ADEME est associée (Programme TACC du PNUD, Brésil, Thaïlande,…) et alimente la comparaison des différentes réalisations en termes de PCET/PCTI pour dégager des exemples de bonnes pratiques.