Une approche "environnementale" de l’urbanisme, c’est quoi ?

  • Couverture A&V N°6878%, c’est l’augmentation de la surface des villes européennes entre 1950 et 2000. Durant la même période leur population a crû de 33% (Source : IFEN).
  • 77,4% de la population française habite en ville, soit une hausse de 25% depuis 1960 (Source : ADEME).
  • 65% des habitants de la planète résideront en ville en 2050 selon les prévisionnistes (Source : Comité 21).
  • 45 km, c’est la distance moyenne quotidienne parcourue par un Français pour se rendre au travail, sur ses lieux de loisirs et de vie sociale. Cette distance était de 5 km en 1950 (Source : www.developpement-durable.gouv.fr).
  • 2 déplacements sur 3 font moins de 3 km, 1 sur 2 se fait en véhicule particulier dans les agglomérations (Source : CERTU 2008).
  • 88% des espaces artificialisés le sont au détriment des espaces agricoles et 12 % aux dépens des espaces naturels (Source : CGDD).

Face à une pression démographique croissante, l’urbanisme a un rôle central à jouer et doit répondre aujourd’hui aux défis tant sociétaux qu’environnementaux du XXIe siècle : lutte contre les nuisances, réduction des émissions de gaz à effet de serre, adaptation au changement climatique, protection et développement de la biodiversité…

Désormais, les politiques d’urbanisme doivent avoir une approche globale et tenir compte de différentes problématiques (mobilité, énergie, déchets, bruit, qualité de vie,…).

C’est un dossier entièrement consacré à cette nouvelle approche de l’urbanisme que propose le magazine ADEME & Vous du mois de septembre.

A l’occasion des 1ères Rencontres de l’Urbanisme Durable qui se tiendront les 12 et 13 novembre prochains, l’ADEME reviendra sur les outils, les approches et méthodologies existants et présentera l’AEU 2 (Approche Environnementale de l’Urbanisme), une méthodologie au service des collectivités et des acteurs de l’urbanisme pour les aider à mieux prendre en compte les principes et finalités du développement durable dans leurs projets.