Rénovation : des aides financières plus claires et incitatives !

  • 1/5 des ménages n’ayant pas réalisé leurs travaux de rénovation l’expliquent par le manque d’aides financières claires et incitatives.
  • 12 % des ménages interrogés en 2012 déclarent avoir réalisé des travaux liés à la maîtrise de l’énergie.

Dans un contexte économique toujours difficile, la réduction de la consommation d’énergie reste une priorité pour les ménages français, principalement motivée par des raisons budgétaires.

La réalisation de travaux de maîtrise de l’énergie, tout comme l’intention d’en réaliser et le budget alloué à ces travaux sont en baisse.

Davantage sensibilisés, grâce au Diagnostic de Performance Energétique (DPE), sur les travaux à réaliser pour faire des économies d’énergie, les ménages se heurtent à des difficultés de financement : ils attendent que les aides financières proposées soient plus claires et incitatives.

Le service d’accompagnement de proximité lancé aujourd’hui avec les Points Rénovation Info Service (PRIS) apporte une réponse à ces attentes.

Comme chaque année depuis plus de 25 ans, l’ADEME dévoile les résultats de son baromètre « 10 000 ménages », réalisé par TNS Sofres. L’étude s’intéresse depuis 1986 à l’évolution des comportements des ménages français à l’égard de la maîtrise de l’énergie dans leur logement et à l’évaluation de l’impact des politiques menées par les pouvoirs publics en la matière.