Article

La méthanisation en France à l’horizon 2030

Se tiennent les 7 et 8 novembre 2013 les Rencontres nationales pour le développement du biogaz organisées par la Région Midi-Pyrénées en collaboration avec les services de l’État, l’ADEME, ATEE, GrDF, le CLER et la Caisse des Dépôts.

L'ADEME a récemment publiée une estimation des gisements potentiels des ressources utilisables en méthanisation à l'horizon 2030 à l'échelle nationale. Les ressources prises en compte sont :

  • les ressources agricoles : effluents d’élevage, résidus de cultures, cultures intermédiaire à vocation énergétique ;
  • les ressources d’industries agro-alimentaires (IAA) par secteurs d’activités ;
  • les ressources de l’assainissement ;
  • les déchets verts ;
  • les déchets organiques des ménages ;
  • les déchets organiques de la restauration, des petits commerces, de la distribution, des marchés.

Les ressources suivantes ont été identifiées comme utilisables en méthanisation mais en phase d’expérimentation ou difficile à estimer, elles n’ont pas fait l’objet d’une évaluation quantitative à l’horizon 2030 :

  • les algues vertes,
  • les micro-algues,
  • l’herbe de bord de routes,
  • les prairies,
  • les productions agricoles de fruits et légumes.

Le gisement global mobilisable d'ici 2030 pour la méthanisation a ainsi été évalué à 130 millions de tonnes de Matière Brute soit 56 TWh d’énergie primaire en production de biogaz. Il est composé à 90% de matières agricoles

Ce gisement représente 30 % du gisement net disponible, le potentiel de production de biogaz à partir des ressources considérées dans cette étude s’élèvant à 185 TWh

En intégrant des ressources comme l’herbe de fauche de bord de route, les prairies naturelles et les CIVE d’été (Culture Intermédiaire à Vocation Energétique qui se situe entre la récolte d’une culture principale et le semis de la suivante) et ce, dans certaines conditions d’évolution des pratiques agricoles et utilisations des terres, le gisement net disponible pourrait atteindre les 240 TWh et le gisement mobilisable dépasser les 70 TWh à l'horizon 2030.