Article

Publicité et Environnement font-ils bon ménage ?

Le 6ème Rapport d’études « Publicité & Environnement » / Bilan 2012 a été révélé aujourd'hui par l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) et l’ADEME

L’étude a été réalisée entre le 1er septembre et le 31 décembre 2012 : 11 secteurs ont été examinés (l’agriculture-jardinage, l’alimentation, l’ameublement-décoration, les appareils ménagers, l’automobile transport, les bâtiments et travaux publics, les boissons, l’entretien, l’énergie, l’hygiène et la beauté, l’immobilier).

Les médias contrôlés sont les bannières internet et la presse (à l’exception de la presse régionale et professionnelle).

A retenir 

92% des publicités sur les 11 297 étudiées en 2012, sont conformes aux recommandations déontologiques en matière de développement durable de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP). Ce taux de conformité est le meilleur atteint en 6 ans.

Ce 6ème bilan, réalisé conjointement comme les précédents par l’ADEME et l’ARPP, témoigne de la stabilité du nombre de publicités ayant recours à un argument environnemental (3,5% en 2012, 3% en 2011). Les quelques manquements relevés – 21 messages – correspondent à 5% des publicités relatives à l’environnement, comme au cours du précédent bilan.

La communication du développement durable est entrée dans l’ère de la maturité, les règles appliquées en France attestent d’une certaine exigence, veillons cependant à ne pas entraver les communications vertueuses.