Article

Recherches sur la qualité de l’air intérieur : où en est-on ?

Le colloque Qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments: causes, effets, prévention et gestion – 19 et 20 novembre 2013 à La Rochelle (Charente-Maritime) – a été l’occasion de présenter les résultats de recherches menées récemment sur ce thème dans le cadre du programme PRIMEQUAL.

Avec plus de 80% du temps passé dans des espaces clos, la qualité de l’air intérieur est une préoccupation sanitaire particulièrement importante pour les populations et les pouvoirs publics.

Plusieurs questions restent aujourd’hui posées pour améliorer la qualité de l’air des espaces clos dans un contexte de grande diversité, en nature et en intensité, des contaminants et de leurs sources, des nombreux espaces de vie visés, pour partie privés, et de l’évolution des techniques de construction visant une meilleure performance énergétique des bâtiments :

  • Quelles sont les sources de polluants de l’air à l’intérieur des espaces que nous fréquentons ?
  • Quels impacts sur notre santé et quelles modalités de prévention des risques pour les populations exposées ?
  • Quels développements scientifiques récents améliorent les connaissances et éclairent l’action?

Lors du colloque organisé par PRIMEQUAL, quatre thèmes ont été abordés :

  • la prise en compte du facteur humain dans la gestion des crises sanitaires en lien avec la qualité de l’air intérieur ;
  • les nouvelles méthodes disponibles pour caractériser la qualité de l’air intérieur ;
  • les sources d’émissions de polluants en air intérieur : activités humaines et matériaux ;
  • les impacts sanitaires et la gestion des expositions aux polluants de l’air intérieur.

L’ADEME vous propose ici dans un document de 8 pages une synthèse des résultats de recherches menées dans le cadre du programme PRIMEQUAL.

PRIMEQUAL est un programme de recherche essentiellement soutenu par le Ministère chargé du Développement Durable et l’ADEME. Il présente la particularité de rassembler plusieurs communautés scientifiques concernées par la pollution de l’air et ses impacts : sciences physiques (métrologie, chimie, dynamique, météorologie, …), sciences de la vie (biologie, médecine, épidémiologie, écologie, …), mathématiques (modélisation, statistiques) et sciences humaines (économie, sociologie, psychologie,…).