Vidéo

Du groupe électrogène Diesel à la micro-centrale électrique solaire

Parmi les 1,4 milliards de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à l’électricité, la moitié environ vit dans des zones rurales éloignées d’un réseau et fortement disséminées pour lesquelles seule une génération d’électricité locale est envisageable. La solution la plus déployée dans les sites isolés est le groupe Diesel électrogène. Cette solution est actuellement la plus attractive car son coût d’investissement initial en équipements est faible mais ses coûts d’exploitation sont élevés, de même que les émissions de gaz à effet de serre associées.

Avec l’appui technique et financier de plusieurs partenaires industriels et publics français, le projet MICROSOL, coordonné par Schneider Electric et soutenu par l'ADEME dans le cadre du Programme Investissements d'Avenir, développe une solution nouvelle de micro-centrale électrique solaire. Destiné à l’électrification rurale dans les pays en voie de développement, elle permettra d’alimenter 24h/24h un village de 500 habitants en électricité, chaleur et eau potable et ce, grâce à de nouveaux systèmes de dessalement et de purification de l’eau.

L'inauguration d'un 1er prototype à Cadarache

Un premier prototype est aujourd'hui inauguré sur le site du CEA à Cadarache (13). Il associe des capteurs cylindro-paraboliques, un stockage thermique et un moteur ORC (Organic Rankine Cycle) et doit permettre de mesurer et d'évaluer les risques techniques. Un module de dessalement de même qu’un moteur Stirling (pour la production simultanée d'électricité et de chaleur) seront également testés sur ce prototype. 

Suivra la construction d’un second prototype sur un site pilote en Afrique pour lever les risques d’acceptation par les utilisateurs finaux, et les risques de financement, en impliquant des organismes actifs dans l’aide au développement à l’échelle mondiale.

David Gualino, Responsable Technique Innovation de Schneider Electric

  • Production: BFM BUSINESS 2013
  • Diffusée sur BFM BUSINESS et BFMTV

Le projet MICROSOL est financé dans le cadre de l’Appel à Manifestations d'Intérêt (AMI) « Solaire » qui incluait les filières solaires thermique et thermodynamique, ouvert le 11 janvier 2011 et clôturé le 02 mai 2011. 

Cet AMI finance 7 projets pour un montant total d’aide de 25,8 M€ et des projets totalisant 59,4 M€. 5 projets sont des projets de solaire thermodynamique et 2 projets de solaire thermique.

Ce projet s’inscrit dans le programme BipBop (« Business, Innovation & People at the Bottom of the Pyramid ») du groupe Schneider Electric, programme qui favorise l’accès pour tous à une énergie fiable, abordable et propre, en proposant des produits et des solutions spécifiques et en investissant dans l’innovation.