Dossiers

Une nouvelle campagne TV pour réduire nos déchets

590 kilos de déchets en une année, c’est ce qu’un Français produit en moyenne actuellement. Dans un contexte de crise économique, de raréfaction des ressources naturelles et de volatilité du prix des matières premières, les impacts environnementaux et économiques liés à la production et à la gestion des déchets sont autant de préoccupations qui s’additionnent et contribuent à interpeller les Français sur les modes de production et de consommation.

Aller vers un modèle économique plus respectueux des ressources naturelles et potentiellement créateur d’emplois invite à repenser les modes de consommation et de production. Dans ce cadre, l’économie circulaire constitue un cercle vertueux où la conception des produits puis leur réemploi, leur réutilisation et la valorisation des déchets grâce au tri permettent d’alléger l’impact de la production et de la consommation sur les milieux naturels.

Quelques chiffres

  • 20 kg par habitant et par an de gaspillage alimentaire.
  • 7 kg de produits alimentaires encore emballés jetés chaque année.
  • Près de la totalité des Français, soit 98 %, déclarent avoir déjà pratiqué le réemploi.
  • 825 000 tonnes de déchets évitées grâce au réemploi.
  • Le chiffre d’affaires lié au réemploi et à la réutilisation est estimé à 1 250 millions d’euros par an.

Une nouvelle campagne de prévention

Ce mouvement vers plus de prévention, vers une meilleure valorisation de nos déchets ne peut se faire qu’avec la mobilisation de tous. C’est pourquoi, à partir du 15 novembre 2013, à la veille de l’ouverture de la Semaine européenne de la réduction des déchets, le Ministère de l'Ecologie (MEDDE) et l’ADEME lancent une nouvelle campagne nationale pour inciter les Français d’une part à réduire leur production de déchets, et, d’autre part, à mieux trier ceux qui n’ont pu être évités.

 

Pour mobiliser les moins sensibilisés aux enjeux environnementaux, la nouvelle campagne ne se cantonne pas à valoriser les bénéfices pour la planète, elle promeut également tous les bénéfices que chacun de nous peut tirer de geste quotidiens simples et ce, sur un ton humoristique et décalé.

Le mot d’ordre de cette campagne, « Si vous ne le faites pas pour la planète, faites le pour vous » traduit à cette fin ce double bénéfice collectif environnemental et individuel. La réduction des déchets est ainsi abordée sous un angle inédit. 

Promouvoir des gestes simples à adopter, inciter les Français à agir en montrant que chacun peut tirer un bénéfice individuel d’un comportement vertueux pour l’environnement, tous les publics seront interpellés par ce dispositif de campagne multi-cible d’une durée de trois ans conçu par BDDP Unlimited.

Le grand public -> 3 spots TV de 30’’ mettent en scène sous forme de saynètes des individus qui agissent pour éviter le gaspillage alimentaire, donner une 2ème vie aux objets dont ils n’ont plus l’utilité et valoriser leurs déchets. Ces films sont signés par la jeune plasticienne et réalisatrice Valérie Pirson. En complément de ces spots, des bannières web promeuvent d’autres bons gestes comme le compostage, l'emprunt/location, la limitation des impressions…

Les entreprises ->  la publication de publi-rédactionnels dans la presse spécialisée ainsi que la diffusion de bannières web doivent inciter les entreprises à réduire leurs déchets par le biais d'exemples concrets sur le bénéfice économique à en tirer et ce, dans différents secteurs d’activité comme l'imprimerie, la métallurgie, la plasturgie, l'agroalimentaire…

Les collectivités -> publi-rédactionnels et bannières web soulignent le rôle majeur des collectivités en matière de prévention et de gestion des déchets. 

Le site internet www.reduisonsnosdechets.fr a été entièrement repensé dans l’esprit de la campagne. Le public y trouvera des conseils pratiques pour réduire ses déchets au quotidien tout en mettant en avant les bénéfices qu'il pourra en tirer