Article

Innovation : stocker l’énergie ou la convertir en hydrogène

L'essor des énergies renouvelables – énergies intermittentes par nature – nécessite du réseau électrique une grande flexibilité pour assurer non seulement l’équilibre de l’offre et de la demande mais surtout garantir sa propre stabilité.

Deux approches sont aujourd’hui privilégiées car elles n’entrainent ni évolution majeure du réseau, ni augmentation des émissions de CO2 : le stockage d’énergie (chaleur et électricité) et la conversion de l’électricité renouvelable en hydrogène.

L'Etat annonce aujourd'hui le lancement d’un appel à manifestations d’intérêt (AMI) « stockage et conversion de l’énergie » dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir piloté par l’ADEME. Il souhaite ainsi poursuivre la dynamisation d’une filière française à fort potentiel énergétique et environnemental.

Le présent AMI s’appuie sur une étude récente, lancée conjointement par l’ADEME, l’ATEE et la DGCIS qui pour la première fois en France évalue le potentiel de stockage de l’énergie à l’horizon 2030. Il s'inscrit par ailleurs dans le cadre du programme « Démonstrateurs et plateformes technologiques en énergies renouvelables et décarbonées et chimie verte », doté de 1,125 Md€ de crédits. Ce programme a pour ambition de promouvoir les technologies propres, le développement des énergies renouvelables et de maîtriser les consommations d’énergie et de matières premières.

Cet AMI est ouvert jusqu’au 28 janvier 2015. Une clôture intermédiaire sera effectuée le 31 mars 2014. Les projets peuvent être soumis pendant toute la période d’ouverture de l’AMI.