Article

L’ADEME partenaire du Solar Decathlon 2014, du 27 juin au 14 juillet à Versailles

Créé en 2002 par le Département de l’énergie des Etats-Unis (U.S. Department of energy), le Solar Decathlon est une compétition internationale ouverte aux universités et aux grandes écoles du monde entier qui leur permet de se mesurer autour d’un défi « Concevoir et construire une maison solaire autonome en énergie ».

Elle a lieu tous les deux ans aux Etats Unis, les années impaires, sur le site du National Mall à Washington. Depuis 2010, le Solar Decathlon est également organisé en Europe toutes les années paires.

Ainsi, la compétition internationale Solar Decathlon Europe 2014 se tiendra en France du 27 juin au 14 juillet 2014 dans l’enceinte du Château de Versailles.

Solar Decathlon est depuis sa création ouverte uniquement aux universités et aux grandes écoles du monde entier. Les maisons proposées ne sont pas que de simples concepts. Elles doivent pouvoir être déclinées commercialement pour tout ou partie et s’intégrer à l’environnement du pays dont elle est issue. Les procédés inventés et mis en œuvre au sein de la maison solaire doivent pouvoir être transposés sur un plan industriel.

La finalité scientifique du Solar Decathlon est de développer la transmission des savoirs, les travaux de recherche et d’expérimentation dans le domaine des énergies renouvelables et principalement de l’énergie solaire.

Cette compétition permet également d’accroître la sensibilisation du grand public sur le logement de demain et de lui présenter les matériaux, produits et technologies qui seront utilisés pour sa réalisation.

Les Enjeux

Le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) représente aujourd’hui un peu plus du tiers de la consommation mondiale en énergie finale. Dans l’ensemble des pays en développement, la part de sa consommation dépasse 40%. Selon le scénario de référence de l’Agence Internationale de l’Energie, la consommation d’énergie finale des bâtiments dans le monde pourrait atteindre environ 3 800 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) en 2030, dont environ la moitié (1800 Mtep) proviendrait des pays en développement.

Par ailleurs, avec des émissions de gaz à effet de serre (GES) représentant environ 20% des émissions dues à la consommation d’énergie finale (hors électricité), le secteur du bâtiment contribue fortement au changement climatique. Ces émissions pourraient s’élever à près de 4 300 millions de tonnes équivalent CO2 à l’horizon 2030, dont plus de la moitié serait générée par les pays en développement.

Face à ces constats, il est impératif que l’habitat moderne puisse répondre aux nouvelles exigences énergétiques et environnementales, tout en répondant aux aspirations individuelles et collectives.

C’est tout l’enjeu du Solar Decathlon.