Article

Un nouvel appel à projets pour améliorer les performances du ferroviaire

Le transport ferroviaire est considéré comme l’un des modes de transport terrestre les plus performants sur les plans énergétique et environnemental, notamment concernant les émissions de gaz à effet de serre. Berceau du TGV, la France dispose sur ce créneau d’un leadership technologique mondial aux côtés de l’Allemagne et de la Chine. Le développement de ce mode de transport et l’innovation en la matière sont donc primordiaux pour l’économie française.

Un nouvel appel à projet (ou AMI), doté d’une enveloppe de 120M€, a été lancé par l’Etat et sera géré par l’ADEME dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir. Il couvre les systèmes et matériels de transports ferroviaires à l’usage des personnes et des marchandises, tant en milieux urbains et inter-urbains que sur les courtes et longues distances.

Son objectif est de développer des technologies, des solutions et des organisations qui contribueront à améliorer les performances des systèmes ferroviaires par des réalisations industrialisables, soutenues par un plan de commercialisation cohérent et un plan d’affaires étayé. Dans le champ du transport ferroviaire de marchandises, cet appel à projets devra notamment permettre l’émergence de projets industriels fédérateurs pouvant contribuer à la relance du fret ferroviaire français.

Au-delà des performances proprement dites, deux axes essentiels devront guider ces innovations :

  • la sécurité, la fiabilité et la sûreté de ce mode de transport ;

Mais aussi :

  • l’attractivité du ferroviaire, notamment auprès des voyageurs et des riverains et concernant en particulier la maîtrise des nuisances sonores, vibratoires et électromagnétiques.

Les projets peuvent être soumis pendant toute la période d’ouverture de l’appel à projets. Ils seront instruits en trois vagues successives dans la limite des fonds disponibles.