Article

Réseau de chaleur : quelle facture pour quel service quand on est locataire ?

Appelé également « chauffage urbain », le réseau de chaleur est un ensemble d’équipements
produisant et distribuant de la chaleur au pied de plusieurs bâtiments pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

  1. Unité de production de chaleur : usine d’incinération des ordures ménagères, chaufferie alimentée par un combustible (gaz, bois, fuel…), centrale géothermique…
  2. Réseau de distribution primaire : composé des canalisations dans lesquelles circule la chaleur. Un circuit transporte le fluide caloporteur (vapeur, eau chaude…) au pied des bâtiments raccordés, un autre ramène le fluide refroidi à l’unité de production pour qu’il soit à nouveau chauffé.
  3. Réseau de distribution secondaire : géré par le responsable de l’immeuble (le syndic en copropriété ou le bailleur social par exemple), assure la répartition de la chaleur du réseau de chaleur entre les différents logements.
  4. Sous-station : située au pied de l’immeuble, permet de transférer la chaleur du réseau primaire au réseau secondaire.
  5. Bâtiment public
  6. Immeuble de bureaux
  7. Logements collectifs
  8. Logements individuels

flecherougeDistribution de chaleur (eau chaude)

flechebleueRetour de l’eau refroidie

Le développement des réseaux de chaleur permet notamment de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées au chauffage. Ce peut être également intéressant sur le plan économique.

Mais il est parfois difficile pour un locataire de comprendre la méthode de facturation effectuée.

L’ADEME vous propose en une fiche, un petit tour d’horizon pour vous éclairer et vous procurer quelques conseils utiles. C’est la premiere d’une nouvelle série destinée à mieux Comprendre la réglementation .