Vidéo

Vers une meilleure gestion des sites pollués par des solvants chlorés

La pollution par solvants chlorés rencontrée dans les villes est souvent le fait d’activités industrielles ou économiques de proximité (imprimerie, installation de nettoyage à sec…), dispersées au cœur du tissu urbain. A cause de leurs propriétés physico-chimiques, ces contaminants forment des panaches de pollution étendus dans les eaux souterraines qui peuvent affecter l’approvisionnement en eau potable ou, par remontée de vapeurs, la qualité de l’air dans les bâtiments. En outre, ces contaminations sont le plus souvent situées sous des zones résidentielles. Cette situation rend difficile le diagnostic de ce type de pollution, parmi toutes les sources de contamination possibles, ainsi que la réhabilitation des zones polluées.

La gestion de sites pollués aux solvants chlorés s’avérant un processus long et complexe, le développement local ainsi que la qualité de vie des citadins peuvent s’en trouver considérablement affectés.

Au titre de leur expertise pluridisciplinaire sur les sites et sols pollués, l’INERIS (Institut national de l’environnement industriel et des risques) et l’ADEME ont coordonné le volet français du projet européen CityChlor dont l’objectif est d‘améliorer la gestion des sites pollués par des solvants chlorés en milieu urbain; l’ADEME sur les aspects «&nsbsp;remédiation » et l’INERIS sur la « caractérisation ».

L’INERIS a ainsi évalué la pertinence et l’efficacité de techniques de prélèvement et de mesure de polluants dans divers milieux : eaux souterraines ; sols ; gaz du sol qui sont susceptibles de migrer sous forme de vapeur dans l’air intérieur des bâtiments. L’Institut a également étudié les modèles numériques servant à prédire ces transferts de polluants depuis les eaux souterraines vers les environnements intérieurs. Ce travail d’évaluation a abouti à l’élaboration de guides méthodologiques pour harmoniser et améliorer les pratiques de terrain à l’échelle européenne.