Communiqué de Presse

Eco-conception : encourager une démarche compétitive

Eveiller l’intérêt des entreprises pour l’éco-conception, leur donner les moyens de s’engager dans cette démarche non seulement rentable mais aussi durable, c’est ainsi que l’ADEME s’emploie depuis près de dix années à promouvoir ce modèle économique et environnemental d’avenir. Car l’éco-conception est un maillon essentiel de l’économie circulaire. Elle suscite l’innovation comme le montrent les 6 projets lauréats d’un récent appel à projet de recherche de l’ADEME (lire notre communiqué de ce jour).

Produire autrement

Tous les biens ou services ont un impact sur l’environnement. L’éco-conception cherche précisément à réduire ces impacts environnementaux à chaque étape du cycle de vie d’un produit : des ressources nécessaires à sa fabrication jusqu’au terme de son utilisation, tout en préservant sa qualité d’usage et son niveau de performance.

Selon une étude réalisée en 2013 par le Pôle Éco-conception en France et l’Institut de développement de produits au Québec avec le soutien de l’ADEME, auprès de 119 entreprises réparties en Europe et au Québec, si en France l’éco-conception reste à ce jour faiblement déployée, elle contribue pourtant à augmenter les ventes, réduire les coûts et valoriser l’image de l’entreprise, une solution « gagnant-gagnant », à la fois pour l’économie et l’environnement.

Ainsi, 96% des entreprises estiment que l’éco-conception a un effet positif ou neutre sur ses profits. Cette enquête révèle également que pour un tiers des entreprises françaises, la démarche d’éco-conception a favorisé l’innovation.

Visuel étude profitabilité
Impact du produit éco-conçu sur les profits

La création de biens ou services économiquement plus rentables et plus durables est donc aujourd’hui un enjeu de compétitivité pour les entreprises, un challenge que toutes doivent être en mesure de relever pour pérenniser leur activité (emplois, parts de marché, impact environnemental, etc.).

L’offre d’accompagnement de l’ADEME

C’est dans ce contexte que l’ADEME propose et apporte son soutien aux entreprises françaises dans leur démarche d’éco-conception. Son accompagnement s’articule en 3 étapes clés :

  1. la sensibilisation : pour initier toute démarche d’éco-conception, l’ADEME met à disposition des entreprises son Bilan Produit®. Il permet de réaliser l’évaluation environnementale d’un produit par l’analyse des impacts (consommations de ressources et rejets) sur l’ensemble de son cycle de vie, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à son élimination. A ce jour, il s’agit du seul outil d’évaluation gratuit de la qualité écologique des produits ;
  2. l’information : au-delà du Bilan Produit®, l’ADEME met sur son site et à disposition des entreprises, de nombreux guides et outils gratuits. L’annuaire de l’éco-conception en est un exemple. Particulièrement pratique lorsqu’une entreprise souhaite se lancer dans une démarche d’éco-conception, il permet de recenser les ressources nécessaires pour un accompagnement technique ou encore financier ;
  3. la valorisation : afin de faire valoir leur démarche d’éco-conception, affirmer et cautionner leur action auprès de leurs clients, les entreprises peuvent rechercher à apposer un logo environnemental sur leurs produits. Pour les aider dans cette démarche de transparence, l’ADEME a analysé 119 logos environnementaux et leurs critères dans un seul guide « Tout savoir sur les logos environnementaux apposés sur les produits de consommation courante » (disponible à l’achat sur le site de l’ADEME). Un exemple : l’Écolabel Européen prévoit que les critères soient déterminés sur la base de données scientifiques, en prenant en compte le cycle de vie complet des produits.