Article

Innovation : investir dans les ferries plus propres

Label IA_100mmDans le cadre du programme « Véhicule du futur » des Investissements d’avenir, deux appels à projets concernant les navires ont été lancés par l’ADEME pour le compte de l’Etat ;  l’objectif étant de renforcer la compétitivité de l’industrie navale française en accompagnant des projets de recherche et développement pour des navires plus propres, plus sûrs, plus intelligents et plus économes en énergie.

Le premier appel à projets a déjà permis de sélectionner 6 initiatives qui recoupent des thématiques aussi variées qu’un très grand paquebot de croisière de nouvelle génération, un bateau de pêche d’un nouveau genre, un navire de maintenance pour les champs d’éolienne ou encore, le voilier du futur.

Le deuxième appel à projets a été ouvert depuis le 14 octobre 2013 en étroite collaboration avec le Conseil d’Orientation de la Recherche et de l’Innovation pour la Construction et les Activités Navales (CORICAN) dans le cadre d’une réflexion de filière.

Aujourd’hui, un nouvel appel à projets est lancé pour accompagner les projets d’investissement dans les ferries plus propres grâce à de nouveaux modes de propulsion comme le Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

L’appel à projets est doté de 80 M€, constitué pour un tiers de subventions et deux tiers d’avances remboursables, et concerne les navires neufs et existants transportant les passagers, d’une capacité de plus de 10 000 UMS (unité de mesure du volume intérieur pour les navires de plus de 24 m), opérant sur des lignes régulières entre des ports communautaires.

Sont inclus:

  • les navires à motorisation dual-fuel fonctionnant au GNL, y compris la conversion de navires existants ;
  • les systèmes de réduction des émissions atmosphériques – oxydes de soufre (SOX) et oxydes d’azote (NOX), notamment – permettant d’aller au-delà des normes communautaires en vigueur (règlement européen et convention MARPOL) ou de se conformer à de futures normes (ex: systèmes de lavage des fumées d’échappement, Selective Catalytic Reduction ou « SCR »).

Les projets seront notamment sélectionnés sur la base des critères suivants :

  • les bénéficiaires sont les sociétés désirant faire l’acquisition d’un ou de plusieurs navires, ou modifier un ou plusieurs navires existants ;
  • les navires concernés par cet appel à projets doivent être immatriculés en France ;
  • les travaux de construction et de modification des navires doivent être réalisés au sein de l’Union européenne.

L’appel à projet est ouvert depuis le 31 mars 2014 et se clôture le 31 décembre 2015.