Communiqué de Presse

Moins 7% d’ordures ménagères en moins de 5 ans !

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

A l’occasion des 6èmes Rencontres nationales de la Prévention et de la Planification des Déchets, l’ADEME révèle aujourd’hui les premiers résultats des programmes locaux de prévention qu’elle accompagne depuis 2009.

Des premiers résultats encourageants puisqu’un tiers des collectivités étudiées ont atteint l’objectif de 7% de réduction des quantités d’ordures ménagères (OMA) par habitant en moins de 5 ans ; un autre tiers est en bonne voie pour l’atteindre à l’issue de leur engagement.

  • Gestion des biodéchets (compostage, paillage, broyage des végétaux…),
  • sensibilisation des publics à la prévention,
  • réemploi et réparation, …

…mais aussi l’émergence d’actions de lutte contre le gaspillage alimentaire et de réduction de l’utilisation de produits toxiques pour l’entretien des espaces publics, la grande richesse des actions mises en place par les collectivités volontaires facilitera la mise en œuvre efficace de prochains plans d’actions de prévention, désormais obligatoires.

Fin 2013, plus de 40 millions d’habitants, soit 375 collectivités et 65 % de la population, étaient couverts par un programme local de prévention soutenu par l’ADEME.

Le Puy de Dôme en exemple

Le gaspillage alimentaire, dans les collèges du Puy-de-Dôme, c’est 435 tonnes de denrées alimentaires jetées par an et 1 millions d’euros de gaspillés ! Le Conseil général du Puy de Dôme a lancé, dans le cadre de son plan de prévention à la rentrée 2012 une opération de lutte contre le gaspillage alimentaire dans 3 collèges du département.

Grâce à des actions de sensibilisation et d’accompagnement associant élèves, cuisiniers, parents et enseignants, les 3 collèges pilotes ont pu réduire, en un an, de 40% le gaspillage.