Article

Le produit est sur l’étiquette !

Visuel EtiquettesRéfrigérateur, congélateur, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, four, lampe, téléviseur, aspirateur, climatiseur mais aussi voiture et pneumatique, nous avons aujourd’hui les moyens de choisir le produit qui consomme et qui pollue le moins grâce à l’étiquette énergie.

Cette étiquette a 20 ans ! Fort heureusement, 85 % des personnes interrogées déclarent la connaître (TNS SOFRES / ADEME 2012).  Son efficacité, si elle n’est plus à prouver mérite d’être rappelée ; elle a influencé 76 % d’acheteurs dans leur choix et depuis sa mise en place, les produits qui la portent ont fortement évolué dans le sens d’une plus grande efficacité énergétique ou de moindres émissions de polluants. Parallèlement, les équipements les moins performants sont progressivement interdits.

Depuis 2013, tous les produits de construction et de décoration vendus en France doivent également afficher une étiquette conçue de façon analogue à l’étiquette énergie et qui indique leur niveau d’émission en polluants volatils. Et en 2015, l’étiquette énergie va devenir obligatoire :

  • à compter de janvier 2015, pour les hottes de cuisine,
  • à partir de septembre 2015 pour certains appareils de chauffage  et chauffe-eaux.

Aujourd’hui et depuis 4 ans, l’étiquette-énergie s’affiche sous une forme commune à tous les pays de l’Union européenne. Ses informations, chiffres et pictogrammes, sont identifiables partout en Europe.

L’ADEME revient sur l’essentiel de ce qu’il faut savoir de ces étiquettes environnementales grâce à une information particulièrement claire et synthétique.