Article

Les enjeux environnementaux adoptés par la publicité

ARPP ADEME 7e bilanLe 7ème bilan « Publicité & Environnement », toujours réalisé conjointement, par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), vient d’être publié.

93 % des publicités sur les 13 964 étudiées en 2013, sont conformes aux dispositions déontologiques de la Recommandation Développement Durable de l’ARPP. Ce taux de conformité est le meilleur atteint en 7 ans.

Ce résultat témoigne de la stabilité du nombre de publicités ayant recours à un argument environnemental (3% en 2013, 3% en 2012). Les quelques manquements identifiés, 25 messages, correspondent à 5% des publicités relatives à l’environnement, pourcentage identique à celui relevé au cours du précédent bilan. L’essentiel des points de non-conformité porte sur la même règle : la représentation de véhicules à moteur en milieu naturel.

Les entreprises ont, pour la plupart, intégré les enjeux environnementaux dans leur communication.

L’effort de pédagogie reste essentiel, informer et guider les annonceurs, leurs agences et les médias, à l’aide de ces bilans, reste une priorité pour l’ARPP. Stéphane Martin, Directeur Général de l’ARPP, se réjouit que « le système de droit souple fonctionne : règles déontologiques écrites et adoptées par les professionnels, conseils de l’ARPP préalables à la diffusion, vérification de leur bonne application. Il convient de réfléchir aux évolutions envisageables de la règle à la communication d’aujourd’hui, associant l’ensemble de nos parties prenantes ».

Valérie Martin, Chef du service communication et information, se réjouit que l’ADEME ait « pu contribuer aux avancées réalisées et poursuivra son implication pour promouvoir une communication plus responsable, élément clé pour accompagner la nécessaire transition écologique. »