Article

Sites et sols pollués : le grand nettoyage !

Chiffres SSPDeux siècles d’industrialisation ont laissé des traces dans le sol : une impressionnante liste de polluants de toutes sortes – solvants, métaux et métalloïdes, huiles minérales, composés organiques, pesticides, produits pharmaceutiques et leurs métabolites…

Si le seul argument de santé milite pour une décontamination des sites, il ne faut pas oublier qu’à cause du danger qu’ils présentent, tous ces sites pollués sont inutilisables tels quels. Autant de surface perdue, à moins d’une réhabilitation ad hoc. L’enjeu est d’autant plus important que nombre de sites pollués se trouvent en zone urbaine où la pression foncière est extrêmement forte.

LaRechercheNov2014Si la nécessité de « nettoyer » les sites pollués s’impose, l’opération est beaucoup plus délicate qu’il n’y paraît. Elle soulève de nombreux défis scientifiques. Avant de songer à décontaminer d’une façon économique, il est en effet primordial de mieux comprendre encore les phénomènes complexes mis en jeu. Il s’agit non seulement de mieux caractériser les polluants présents en un lieu, mais également de mieux connaître leur comportement, leur évolution, et de mieux évaluer leur impact réel sur la santé et l’environnement. Il est ensuite indispensable d’améliorer les techniques de dépollution et de gestion proprement dites, en faisant appel à une panoplie d’outils physiques, chimiques aussi bien que biologiques.

Dans le cahier réalisé en partenariat avec LA RECHERCHE dédié aux sites et sols pollués, découvrez en 12 pages les enjeux de la revalorisation des milliers d’hectares concernés, un panorama de la recherche sur le sujet, les défis qui mobilisent toutes les connaissances scientifiques, et les innovations mises au service de ce grand nettoyage.

3eRencontresSSPEt rendez-vous les mardi 18 et mercredi 19 novembre à la Maison de la Chimie (28 bis rue Saint Dominique, Paris 7) pour les 3e rencontres de la recherche sur les sites et sols pollués. Initiées par l’ADEME en 2002, ces rencontres nationales constituent un temps fort pour tous les acteurs scientifiques et techniques qui souhaitent s’informer sur les avancées et les faits marquants de la recherche dans le domaine de la pollution des sols liée à des activités industrielles sur sols urbains, industriels, agricoles. Au programme, 2 sessions plénières et 11 ateliers, et l’occasion pour les laboratoires et organismes de recherche, maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, sociétés de dépollution et collectivités en charge de territoires contaminés, de partager leur expérience et de confronter leur point de vue.