Article

Friches urbaines polluées : un appel à projets pour leur reconversion

S’il est nécessaire de « nettoyer » les sites pollués, l’opération est beaucoup plus délicate qu’il n’y paraît et soulève de nombreux défis scientifiques. Pourtant l’enjeu est de taille: nombre de sites pollués se trouvent en zone urbaine où la pression foncière est extrêmement forte. Or, à cause du danger qu’ils peuvent présenter pour la santé, ces sites pollués sont inutilisables tels quels.

Friches urbainesC’est dans ce contexte que l’ADEME soutient financièrement des travaux de dépollution pour la reconversion des friches urbaines polluées. À ce titre, elle dispose pour 2015 d’environ 3,5 millions d’euros.

Sera donc lancé prochainement l’appel à projets 2015 « Travaux de dépollution pour la reconversion des friches urbaines polluées ».

Projets attendus : Il est recherché des opérations exemplaires sur les techniques de dépollution employées (in situ et/ou sur site) pour la reconversion des friches urbaines polluées.

Personnes concernées : Toutes les personnes publiques, privées, physiques et morales qui développent un projet de reconversion de friches urbaines et pour lequel elles sont amenées à engager des travaux de dépollution.

Calendrier :

  • Date limite de dépôt des dossiers de candidature : lundi 16 mars 2015 à 12h00
  • Diffusion des résultats : mardi 15 septembre 2015

Entre 2009 et 2013, l’appel à projets « friches urbaines » a permis de soutenir 123 opérations de dépollution pour reconvertir 500 hectares de friches et, entre 2010 et 2013, permettre la construction de presque 20 000 logements.

Quelques opérations financées dans ce cadre :

  • friche urbaine polluée aux hydrocarbures et aux métaux lourds d’une superficie moyenne de 4 hectares
  • dépollution pour l’aménagement d’une opération mixte de logements (y compris sociaux), commerces et bureaux

3eRencontresSSPCet appel à projets rentre dans le cadre des 3e rencontres de la recherche sur les sites et sols pollués des mardi 18 et mercredi 19 novembre à la Maison de la Chimie (28 bis rue Saint Dominique, Paris 7). Initiées par l’ADEME en 2002, ces rencontres nationales constituent un temps fort pour tous les acteurs scientifiques et techniques qui souhaitent s’informer sur les avancées et les faits marquants de la recherche dans le domaine de la pollution des sols liée à des activités industrielles sur sols urbains, industriels, agricoles.