Article

Réduction du gaspillage alimentaire : collectivités, entreprises et acteurs de la restauration partagent leur expérience

antigaspi pommeComment réduire le gaspillage alimentaire ? C’était le thème du colloque organisé par l’ADEME et le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et la forêt aujourd’hui mardi 9 décembre à Lyon pour sensibiliser les professionnels concernés.

En France, les déchets alimentaires s’élevaient en 2012 à 9 millions de tonnes !

Ce chiffre peut être fortement réduit en mettant en oeuvre des opérations de réduction du gaspillage alimentaire. Aujourd’hui, de nombreuses initiatives ont été prises par des collectivités, des entreprises et des acteurs de la restauration, notamment, pour s’attaquer à ce gaspillage. De plus, des outils existent pour mettre en oeuvre ses démarches efficaces.

Capture Colleges IsereParmi ces initiatives, le Conseil général de l’Isère a abordé notamment les coûts du gaspillage alimentaire avec l’exemple d’une étude menée auprès de 96 collèges et leurs restaurants scolaires, ce qui représente environ 5,2 millions de repas servis à l’année. A l’échelle de l’ensemble des collèges de l’Isère, on estime à 2,1 millions d’euros par an le coût du gaspillage alimentaire.

Une vingtaine d’établissements se sont engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, avec la mise en place d’actions de type sensibilisation des élèves, production des repas au plus juste, adaptation des quantités ou encore ajustement aux goûts des convives.

Le Conseil général de l’Isère estime que l’ensemble des collèges de l’Isère pourraient économiser près de 1 million d’euros par an et les réinvestir par exemple directement dans l’assiette : achat de denrées de meilleure qualité, bio, productions locales…