Article

Outre-Mer, l’avant-garde de la transition énergétique !

ademevous81_CouvDes Antilles à l’Amérique du Sud, du Pacifique à l’Océan indien et jusqu’à l’Antarctique, la France d’Outre-mer est plurielle, associant de multiples spécificités culturelles, géographiques, climatiques et politiques. À la pointe dans les énergies renouvelables et résolument orientés vers la maîtrise des consommations, ces territoires participent pleinement à la transition énergétique.

Le nouveau numéro de l’ADEME & Vous consacre son dossier au grand potentiel des Outre-Mer dans la transition énergétique.

Aussi divers soient-ils, les territoires d’Outre-mer ont cependant une caractéristique commune : ce sont tous des îles, excepté la Guyane, à la frontière du Brésil et du Suriname. « C’est un environnement très spécifique, car ces territoires ne sont pas interconnectés avec d’autres pays ou régions pour assurer leur approvisionnement énergétique. La Guyane est elle-même séparée des États qui l’entourent et doit aussi compter sur des ressources produites localement ou, pour les hydrocarbures, importés », détaille Guy Fabre, directeur de l’Action régionale Sud et Outre-mer de l’ADEME.

A&V Outre mer repères

Dans une interview sur la politique énergie lancée ces dernières années en Guadeloupe et en Martinique, Catherine Luciani, Directrice de l’ADEME Guadeloupe, et Jean-Michel Bordage, Directeur de l’ADEME Martinique, présentent les résultats encourageants des initiatives de maîtrise des consommations d’énergie et les nouvelles perspectives d’action en Guadeloupe et en Martinique.

© McPhoto/Agefotostock
© McPhoto/Agefotostock

« Nous observons depuis 2010 une stabilisation des consommations d’électricité et de carburants, alors que celles-ci étaient en croissance de 4 % par an en moyenne sur la période 2000-2010. Ces performances dépassent notre objectif, qui consistait à limiter cette hausse à 2 % annuels. » – Catherine Luciani

« La Martinique est sur la bonne voie, avec plus de 7 % d’EnR contre 2,7 % en 2010, grâce notamment aux efforts accomplis dans le domaine du solaire. La politique de maîtrise de la demande en énergie (MDE) a également porté ses fruits avec une demande d’électricité en baisse. Les GWh économisés représentent près de 6 % de la consommation électrique de l’île. » – Jean-Michel Bordage

Retrouvez aussi des exemples d’actions sur le terrain en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie, en Guyane, en Martinique et à La Réunion.