Article

Navire du futur : mise à l’eau du chalutier #ARPEGE !

Label IA_100mmDans un contexte de demande mondiale croissante en produits de la mer, la pêche française est confrontée à des défis importants comme le coût croissant de l’énergie, l’accidentologie, les quotas de pêche ou encore l’obligation de minimiser l’impact sur le milieu halieutique. De plus, le poids économique de la pêche professionnelle est déterminant pour l’économie de nombreuses zones littorales. Or, les technologies des navires de pêche actuels ont une moyenne d’âge de 25 ans.

Le projet ARPEGE (Approche Réaliste pour une PEche GEnérique) propose un nouveau concept de chalutier, d’une longueur d’environ 24 m, plus sûr, plus économe en énergie, plus rentable, avec l’ambition de devenir un nouveau standard pour les deux prochaines décennies.

Après un dossier déposé en 2011 au Programme des Investissements d’Avenir, le projet a bénéficié d’une aide de l’Etat de près de 2 M d’€uros. Et après un travail de plusieurs années du consortium, le navire a été mis à l’eau ce jeudi 3 septembre à Boulogne-Sur-Mer, et va partir pour une expérimentation de 6 mois.

B. Lechevin et P. Gobert
B. Lechevin et D. Percheron

B Lechevin
B Lechevin

B Lechevin et l'équipe ADEME
B Lechevin et l’équipe ADEME

Mise à l'eau du chalutier ARPEGE
Mise à l’eau du chalutier ARPEGE

Découvrez le projet ARPEGE dans une vidéo de 90 secondes