Article

Climat et conso partagée : où en sont les Français ?

Les Français et le réchauffement climatique

Lettre Strat 45 nov2015Retrouvez dans la lettre stratégie ADEME&Vous de Novembre pourquoi, sensibilisés et inquiets, les Français sont prêts à passer à l’action individuelle et collective. Les Français, loin de sous-estimer le problème du réchauffement de la planète, témoignent d’une inquiétude largement partagée. Pour la majorité de nos concitoyens, les difficultés économiques que nous connaissons ne dispensent pas de relever le défi climatique. Ils n’excluent pas des changements importants dans leurs modes de vie à condition qu’ils soient équitablement répartis entre tous. Les Français déclarent majoritairement pratiquer plusieurs gestes vertueux pour l’environnement dans leur quotidien même si pour certaines actions relatives à la mobilité les marges de progrès sont importantes. En matière de climat, l’enjeu reste aujourd’hui de convaincre, mais surtout de rassurer par le passage à l’action individuelle et collective.
Louer, échanger, partager : quand l’usage l’emporte sur la possession/propriété ?

Etude CREDOCL’ADEME présente les résultats de son étude sur le rapport des Français à la consommation en usages partagés – location emprunt ou réemploi d’un objet entre particuliers – réalisée par le CREDOC. Le développement de l’économie de l’économie collaborative est une tendance qui s’inscrit durablement dans les modes de vie, comme le prouve la majorité des Français prêts à partager ou à prêter leurs biens à d’autres particuliers et favorisant toujours plus l’usage à la propriété.

L’étude révèle ainsi que 54% des Français se disent prêts à partager ou à prêter leurs biens. Ils sont également 71% à penser que l’usage d’un bien est plus important que sa propriété, contre seulement 35% en 2009.
Prospectives conso 2030 : vers une évolution profonde des modes de production et de consommation

Couv résumé propspectives conso 2030A partir d’hypothèses réalistes par rapport aux tendances de consommation observées actuellement et en référence aux objectifs fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte, ce scénario à l’horizon 2030 d’une consommation plus respectueuse de la planète et plus économe en ressources, nous montre qu‘il est possible de réduire d’environ 17% l’empreinte carbone de la consommation des Français d’ici 2030, les autres impacts environnementaux évalués restant maîtrisés.
Cliquer sur les infographies ci-dessous pour les visualiser en taille réelle

Infographies prospective conso habitat NAT 11 2014_V2Infographie Prospectives conso 2030 2-5 MobilitéInfographie Prospectives conso 2030 3-5 AlimentationInfographies prospective conso conso non alim NAT 11 2014_V2Infographie Prospectives conso 2030 5-5 Loisirs et culture