Dossiers

Chauffage au bois et qualité de l’air : les 1ers lauréats du Fonds Air

IMG_1592Les 3 premières conventions en France du déploiement du « Fonds Air »

3 collectivités lauréates de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé en juin 2015 par l’ADEME se situent en Isère. Grenoble Alpes Métropole, la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan et la Communauté d’agglomération du Pays voironnais ont signé, en présence du Président Bruno Lechevin, une convention avec l’ADEME.

Le Fonds Air, un dispositif efficace

Issu d’une expérimentation réussie et encore en cours dans la Vallée de l’Arve, le dispositif Fonds Air a été intégré à la feuille de route de la transition énergétique adoptée par le gouvernement en février 2015. Ce dispositif est déployé, en collaboration avec l’ADEME, par des collectivités volontaires situées prioritairement dans des territoires dotés d’un plan de protection de l’atmosphère (PPA) pour cause de dépassement des valeurs réglementaires de particules fines, PM10, dans l’air, et pour lesquelles le chauffage au bois individuel est identifié comme source de pollution. Il consiste à inciter financièrement les particuliers à remplacer leurs appareils non performants de chauffage au bois (foyer fermé, insert ou poêle datant d’avant 2002 ou foyer ouvert) par des équipements plus performants en termes énergétiques et environnementaux (Flamme verte 7 étoiles en faisant appel à un installateur qualifié RGE) tout en diffusant les bonnes pratiques et en impulsant une dynamique locale avec l’ensemble des acteurs. Il est cumulable avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique et l’éco-prêt à taux zéro.