Article

[Appel à projets] Grandes installations solaires thermiques de production d’eau chaude

Présentation des deux projets lauréats

Afin de dynamiser la filière solaire thermique collective, Ségolène Royal a demandé à l’ADEME de lancer en 2015 un appel à projets dans le cadre du Fonds Chaleur portant sur les grandes installations solaires thermiques. Cet appel s’adressait aux maîtres d’ouvrages publics et privés dont les activités requièrent des besoins en eau chaude significatifs, notamment dans les secteurs de l’habitat, de la santé, de l’industrie, du tertiaire et de l’agro-alimentaire.

La date limite pour le dépôt des dossiers de la deuxième session de l’appel à projets est fixée au 5 avril 2016.

Les deux projets lauréats, portés par un bailleur social en RhôneAlpes et une municipalité en Pays de la Loire représentent un total de 2 800 m2 de capteurs solaires pour un investissement de l’ordre de 2,3 M€. Le montant de l’aide accordé est d’environ 1,3 M€. La réalisation de ces opérations de grande taille permettra aux maîtres d’ouvrage de bénéficier d’économies d’échelle importantes, qui se traduiront par une diminution du coût de la chaleur pour les usagers. Ces projets solaires contribueront également à la diminution des émissions de gaz à effet de serre, la production d’eau chaude solaire permettant de réduire le recours à des énergies fossiles.

 

Projets lauréats :

Solarisation de 1 080 logements gérés par le bailleur social Grand Lyon Habitat (Rhône-Alpes). Cette opération comportera la mise en place d’environ 1 040 m2 de capteurs soit 15 installations réparties dans trois résidences situées dans la métropole de Lyon (dans les communes de Fontaines-sur-Saône, Saint-Genis-Laval et Vénissieux). Les projets s’intègrent à la stratégie de réhabilitation du patrimoine immobilier du bailleur. L’opération permettra à Grand Lyon Habitat de mieux maitriser ses charges ainsi que de sensibiliser les locataires aux démarches écoresponsables.
Réalisation d’une centrale solaire d’environ 1 700 m2 raccordée au réseau de chaleur existant de la ville de Châteaubriant (Pays de la Loire) desservant un quartier de 520 logements, deux piscines, un lycée, un centre hospitalier, et une entreprise agro-alimentaire. Cette installation permettra la production de 900 MWh par an de chaleur renouvelable, assurée par un contrat de garantie des résultats solaires engageant le bureau d’étude, le fabricant, l’installateur et l’exploitant. La maîtrise du prix de l’énergie reste au cœur du projet : une baisse tarifaire pour l’usager final est ainsi attendue. Une opération de cette envergure représente une première en France et constituera une démonstration exemplaire d’intégration de l’énergie solaire thermique au réseau de chaleur.