Article

[Lettre Stratégie] Evolution des marchés de la maîtrise de l’énergie et du développement des énergies renouvelables (2006-2014)

Couv Lettre Strategie Juin16Ce 48e numéro de la lettre Stratégie présente les principaux résultats d’une étude ADEME concernant l’évolution des marchés et des emplois relatifs aux principales activités liées à l’amélioration de l’efficacité énergétique et au développement des énergies renouvelables en France sur la période 2006-2014. Elle présente également des enseignements sur l’année 2015 et donne des clefs pour appréhender les perspectives de développement de ces marchés à plus long terme.

Une trentaine de segments de marchés y sont considérés : travaux de rénovation énergétique dans les logements existants, diffusion des équipements domestiques énergétiquement performants, développement des infrastructures de transports collectifs, fabrication et distribution de véhicules particuliers (classe A, hybrides, électriques), équipements et installations destinées à produire des énergies renouvelables (EnR). Les ventes d’énergie d’origine renouvelable y sont également estimées.

 

Malgré l’apparente stagnation des marchés en 2014, des progrès ont été réalisés, dans un contexte général particulièrement difficile. De 2006 à 2014, les marchés ont connu une progression annuelle moyenne de 9,8 %, alors que les principaux indicateurs macroéconomiques n’ont que très faiblement évolué sur la même période : le PIB a augmenté de 1,8 %, tout comme la dépense de consommation finale des ménages, et la formation brute de capital fixe (FBCF) a progressé de 1,5 %. L’emploi dans l’ensemble de l’économie n’a quasiment pas évolué entre 2006 et 2014 (+ 0,1 % en moyenne annuelle), alors que pour les marchés suivis par l’étude, il progresse en moyenne de 6,4 % par an.

Les objectifs ambitieux de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et ses mesures d’accompagnement, dont certaines ont déjà été mises en place comme l’accompagnement de 400 territoires à énergie positive, ainsi que l’arrêté relatif aux objectifs de développement des énergies renouvelables du 24 avril 2016, devraient soutenir le développement de plusieurs filières en France.
Pour les EnR électriques, la redéfinition des mécanismes de soutien, dont le passage au complément de rémunération, pourrait amener de nouvelles activités de production, et venir modifier les modèles industriels et les filières déjà en place.

 

Egalement au sommaire de cette lettre :

  • 2 focus

Sur le développement des marchés Bâtiment, EnR et Transport en dents de scie. Sur l’ensemble de la période couverte par l’étude, les marchés liés au développement des énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique ont alterné phases d’expansion et de repli.

Sur le dynamisme des marchés des équipements énergétiquement performants. Les marchés des équipements performants du logement type chaudières à condensation, électroménager ≥ A+ et des véhicules particuliers de classe A, véhicules électriques et hybrides progressent de 25 % en moyenne annuelle entre 2006 et 2014.

  • 2 encadrés

Les emplois d’exploitation et d’entretien dans les transports.
Des éléments sur la méthode utilisée pour cette étude.