Article

Smart Grids : premiers retours d’expériences

Label-IA_100mm_sansombre HDLa Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) fixe des objectifs ambitieux pour la France, en termes de développement des énergies renouvelables et de maîtrise de la consommation d’énergie. Cette dynamique préfigure l’évolution mondiale des systèmes énergétiques, qui vont, dans les prochaines années, voir augmenter massivement la part des énergies renouvelables, tout en devant également alimenter en énergie de nombreux pays en voie de développement. Pour les systèmes électriques, ces évolutions seront majeures, alliant décentralisation, nouveaux besoins de flexibilité, de prévision ou d’observabilité des réseaux, et implication de nouveaux acteurs, dont les consommateurs, dans la gestion du système électrique.

L’ADEME voit dans les systèmes électriques intelligents une opportunité environnementale, sociale, mais également industrielle et soutient des expérimentations depuis 2009.

Le soutien de l’ADEME via le Programme d’investissements d’avenir à une vingtaine de démonstrateurs depuis 2009 a permis de nombreuses avancées :

  • Mobiliser une filière, nouer des nouveaux partenariats,
  • Valider techniquement et tester en conditions réelles les solutions pour identifier les leviers d’un déploiement réussi,
  • Alimenter la réflexion sur l’évolution du cadre réglementaire et régulatoire.

L’ADEME publie une synthèse pour dresser un premier bilan des premiers retours des 12 projets les plus avancés à fin 2015. Ce document questionne revient sur 4 thématiques fondamentales :

  • Favoriser des actions de maîtrise et de gestion de l’énergie
  • Faciliter l’insertion de la production renouvelable décentralisée
  • Anticiper l’évolution des réseaux existants
  • Préfigurer les modèles d’affaires des solutions smart grids

A l’occasion d’un événement ADEME sur les retours d’expériences, qui a lieu aujourd’hui jeudi 13 octobre, ces 4 thématiques sont abordés grâce aux témoignages de plusieurs porteurs de projets.