Article

L’ADEME soutient les femmes élues camerounaises dans leur lutte contre le changement climatique

En présence de Mme la Ministre et Présidente de la COP21 Ségolène Royal, Bruno Lechevin, Président de l’ADEME, et Mme Célestine Ketcha Courtès Présidente du REFELA-CAM (Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique – Cameroun) ont signé un Memorandum of Understanding (MoU) sur le pavillon France pendant la COP22.

Le REFELA-CAM s’est déjà engagé avec sur actions d’amélioration de l’accès à une énergie durable, qui s’est traduite, entre autre, par la signature d’une convention multipartite avec l’Association Internationale des Maires Francophones, la Fondation VEOLIA, les communes de Bangangté et de Fokoué, pour la mise en œuvre d’actions pilotes.

La signature d’un Memorandum of Understanding (MoU) entre l’ADEME et le REFELA-CAM vise à conjuguer un renforcement du réseau des femmes élues locales du Cameroun avec la formation et la mise en œuvre d’actions pilote sur l’énergie durable dans la région de l’Ouest du Cameroun. L’ADEME, apportera un appui technique sur l’accès et la gestion de l’énergie au niveau local, et sur le renforcement des autorités locales, notamment sur des actions d’éclairage public, d’alimentation électrique des bâtiments publics, et de maitrise d’ouvrage locale.

Mme la Ministre Ségolène Royal s’est félicitée de cette initiative qui permettra de déployer des projets concrets d’accès à l’énergie dans les communes gérés par des femmes élues africaines. Le REFELA-CAM est un levier agissant au service des populations locales et de la promotion du Leadership au Féminin au plan Local Camerounais. Le réseau regroupe l’ensemble des femmes maires titulaires (une trentaine) des 10 Régions du Cameroun, et encourage la participation des femmes camerounaises à la gestion des affaires locales, telles que la fourniture de l’énergie.